Accueil > MEDIAS > Etes-vous humain ou nimby ?

Etes-vous humain ou nimby ?

Pas dans mon jardin ou emphatique ? Appel à témoignages

vendredi 20 février 2004, par Mireille-Caroline

Les Sociologues et les chercheurs en comportements humains (homo sapiens) se penchent sur nous. Un phénomène qui se développe a attiré leur attention. Il n’a pas échappé à « Chacun ses goûts », sur Internet en lisant différents forums on lit de plus en plus des « messages et des échangent » qui parlent de la misère humaine, les participants semblent nombreux à être ulcérés que dans notre monde civilisé, il puisse exister autant de gens qui souffrent. Parallèlement à cela les associations et organisations qui tentent de remédier à tout cela font appels sur appels à la générosité et au crédit temps de bénévoles. Les EMMAÜS ont distribué des tracts, les "Restaurants du cœur" ont été relayés par certains quotidiens. Si les EMAÜS par l’intermédiaire de son nouveau représentant, nous apprennent qu’ils ont enregistré 5 000 engagements, nous savons pas où en sont les « restaurants du cœur ». Alors dans le cadre de « chacun ses goûts » nous recherchons des témoignages sur les gens qui parlent à longueur de journée sur Internet de leur compassion à l’égard des gens qui souffrent, quelle que soit la souffrance...

On le constate tous les jours, les gens ont un grand coeur. Du moins ils l’affirment. Les terriens qui vivent avec 2€ par jour, les pays d’AFRIQUE qui manquent de médicaments, les pays dictature, l’Iran qui vient de subbir des tremblements terres et les pauvres Iraniens à la rue. Ici, en Europe, le nombre de SDF aurait diminué à en croire les pros de la statistiques, mais en 2000 un sondage nous révèle qu’un million d’enfants vivaient sous le seuil de pauvreté. Aujourd’hui même, des personnes qui ont un emploi n’ont pas la possibilité d’avoir un domicile fixe. Cet été ce sont les personnes agées qui ont souffert de la chaleur, cet hiver ce sont ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir chaud qui ont souffert du froid. Sans compter les inondations de la fin de l’automne. Oui d’un bout à l’autre de la planête il y a de la misère et des malheureux.

Alors faut-il simplement en faire le constat ou se bouger individuellement ?
Est-ce possible de faire des actions isolées, est-ce que cela apportera un réel soulagement à quelqu’un ?
Beaucoup de questions que les internautes se posent sur le Net, mais qui a la bonne réponse ?
Le fait d’en parler change t-il quelque chose ?

- Vous êtes une de ces personnes internaute, et vous tentez de mobiliser les autres à une souffrance particulière.
- Vous pensez que les associations sont là pour aider les souffrances.
- Vous restez persuadé que c’est à l’état de faire quelques chose.
- Vous pensez que les souffrances de certains pays sont prioritaires sur nos malheureux qui peuvent s’en sortir.
- Vous faites partis de ceux ou vous connaissez des gens qui oeuvrent dans l’ombre.
- Vous estimez que pour faire son devoir, nul besoin de s’en faire de la publicité sur Internet.
- Vous êtes surchargé de tellement problèmes que vous êtes désolés pour les autres, mais n’avez pas le temps.
- Vous pensez sincèrement que votre aide ne fera pas reculer toutes les misères du monde.
- Vous appartenez à ceux qui sont persuadés que c’est voulu par des grandes puissances et qu’il y aura toujours de la misère ici ou ailleurs dans le monde.
- Vous avez une opinion différente de celles proposées, mais vous avez quelques chose à dire.
- Vous êtes révolté par cet étalage de bons sentiments, dites-nous pourquoi.

Quel que soit votre cas, faites-nous part de votre témoignage. Seul votre prénom sera retenu, c’est l’histoire qui nous intéresse et votre perception de la chose.

Laissez votre témoignage sous cet appel à témoignages ou envoyez-le par mail à :
jeannelucienne@hotmail.com
caroline-lacinq@levillage.org


nimby signifiant "pas dans mon jardin"

Voir le site France-info rubrique : Les chroniques de l’info t

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?