Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > Les Tontons flingueurs

Les Tontons flingueurs

jeudi 28 avril 2005, par Mireille-Caroline

Quand Jacques et son ami Gerhard se retrouvent pour les 50 ans d’une amitié franco-germanique de quoi parlent-ils ? de l’Europe ! A qui ? aux français bien sur ! Un tour d’horizon de l’actualité de ces derniers jours et des derniers propos des uns et des autres. Et surtout ce que les sondages nous révèlent.

Mardi 26 avril arrive à Paris Gerhard Schröder. Monsieur le Président et lui-même donnent de concert beaucoup de conférences. Chirac en profite pour faire par de (je cite l’agence Reuters.fr) : « Ces nombreux arguments en faveur du "oui", le chef de l’Etat les a couronnés d’une litanie alarmiste sur les risques d’un "non" le 29 mai, pour la France et pour l’Europe. »

Schröder à l’unisson c’est permis aussi de nous dire : « l’Allemagne et la France restent le moteur du développement de l’Europe" . "La France a besoin de l’Europe, l’Europe a besoin de la France" , termine le chancelier en lançant aux Français : "Dites oui à la Constitution. » LE MONDE | 27.04.05

Une rumeur courait la semaine passée au sujet d’ouvriers polonais travaillant à 3€de l’heure dans les abattoirs allemands. De même cette sordide histoire de licenciement économique de neuf ouvrières françaises..

RFI le 14/04/05 Nous apprenait que « l’Allemagne découvrait que les travailleurs polonais ont largement remplacé leurs collègues allemands dans les abattoirs ». Ces travailleurs acceptant des salaires très avantageux pour le patronat. Mais RFI ne donne pas le salaire horaire que perçoivent ces ouvriers employés comme travailleurs indépendants.

C’est dans Libération du 16/04/05 que le chiffre est avancé, c’est au tour de 3€ de l’heure que les polonais sont employés. Le journal précise aussi qu’il ne s’agit pas d’une dizaine de personnes et le député le député chrétien-démocrate Gerald Weiss d’affirmer sur Deutschlandradio que « 26 000 bouchers allemands ont perdu leur travail parce que des salariés polonais ont accepté ces conditions de misère ».

L’AFP du 27/04/05 nous donne le dernier nombre de chômeurs allemands « Allemagne : le nombre de chômeurs repasse sous les 5 millions en avril » L’Allemagne est un des pays d’Europe ou les gens à la recherche d’emplois sont les plus nombreux.

L’amitié franco-germanique faisant des émules, certain patron français s’oublie à l’image des patrons allemands. C’est ainsi que neuf ouvrières employées dans une fabrique de bobines électriques en Alsace, suite à leur licenciement se sont vues proposer comme reclassement des postes en Roumanie pour 110 euros par mois !

On ne peut pas dire que l’on se trompe de combat face à ce genre réalité. L’Europe est bien au cœur du problème emploi. Que ce soit les polonais qui acceptent de travailler pour un salaire de misère ou ces pauvres ouvrières à qui l’on propose la Roumanie avec 110 euros par mois à raison de 40 heures de travail par semaine, comme salaire…

Chirac peut oser dire que les français ont la culture du pessimisme. Qui croira à la lecture de ces exemples que l’on peut s’offrir des frais de bouches gargantuesques et somptueux ? Quant au Chancelier allemand il peut dire que l’Europe à besoin de la France, mais nous, sommes nous certains d’avoir encore besoin de l’Europe si c’est pour en arriver là !

Certains ? Rien n’est moins sur, les médias ont retenus la leçon, ils n’osent plus dire que le NON grimpe dans les sondages. Au contraire depuis ce début de semaine, il paraît qu’il chute.

Chute également les cotes de confiances des adeptes du OUI.
D’après l’institut CSA Chirac enregistre sont plus mauvais score 44% d’opinion favorables, Raffarin est à 31% il devient de plus en plus impopulaire ! Et pour les socialistes c’est Jospin qui s’y colle. Samedi dernier, lui qui vilipendait les socialistes partisans du NON n’est qu’à 41% d’avis favorables pour son éventuel retour sur la scène politique.

Donc, les sondages n’osent plus avouer brutalement aux partisans du OUI qu’ils sont encore minoritaires, mais nous révèlent que les farouches défenseurs de la Constitution Européenne perdent en crédibilité. Plus les hommes politiques aidés des médias complices ou obligés de l’être tambourinent pour le OUI. Plus ces personnages politiques deviennent impopulaires…

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?