Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > l’EUROPE du mauvais et du BON

l’EUROPE du mauvais et du BON

mardi 31 mai 2005, par Mireille-Caroline

Tandis que la France range ses urnes, les Pays-Bas s’apprêtent à leur tour à aller voter suivi dimanche 5 juin par la Suisse qui devra dire OUI ou NON aux accords Schengen/Dublin. En fait nous vivons tous à l’heure de l’Europe depuis longtemps. Et si actuellement il s’agit d’une européanisation polémique au plan des votes, il n’en va pas de même dans tous les domaines. Pour les peuples, existe une véritable Europe comme ils aiment à y rêver. Le 31 mai est la fête des voisins en Europe

La France vient de dire NON à la Constitution par voie référendaire. Pourtant l’Europe les français l’aiment ! Ils avaient dit oui en 1992 que s’est-il passé depuis ? Pourquoi ont-ils dit « non » cette fois-ci. ? D’abord il y a des partis comme le FN qui avait déjà dit non à Maastrich fidèle à lui-même il a réitéré.
Mais, il y a surtout beaucoup de déçus qui avaient cru que l’Europe cela allait être beau formidable ! Et qui au fil des années ce sont rendus compte que l’U.E. était plus entravante que porteuse de rêves.

La Hollande doit voter le 1 juin, elle penche vers un non à 54% et serait basé sur les propos de Frits Bolkestein à la fin des années 80. Ce monsieur avait expliqué à ses compatriotes que : « l’Europe n’est pas une bonne affaire. il dénonçait le fait que les Pays-Bas soient devenus le plus important contributeur net au budget européen. »

Schengen/Dublin : la dernière ligne droite

Dimanche nos voisins suisses vont aussi aller aux urnes pour une votation très importante. Dire OUI signifie être pour une Europe sans frontière. Dire non, c’est refusé de recevoir des directives de Bruxelles, comme du moins le pensent les partisants du non suisses.

Schengen : de quoi s’agit-il ?

(Fiche thématique (état au 10 juin 2003) DEPARTEMENT FEDERAL DE JUSTICE ET POLICE ) « De quoi s’agit-il ? Les Accords de Schengen et de Dublin ont pour objectif de coordonner les efforts des Etats membres de l’UE en vue de renforcer les libertés individuelles des citoyens et, parallèlement, d’améliorer la sécurité en Europe. DEPARTEMENT FEDERAL DE JUSTICE ET POLICE Le régime de Dublin La Convention de Dublin, ou plus précisément le règlement dit "Dublin II" qui l’a remplacée, vise à développer une procédure coordonnée et efficace, au niveau européen, du traitement des demandes d’asile.
"Journée européenne des voisins"

L’Europe ce n’est pas que chamaillerie
La fête du voisinage lancée il y a maintenant six ans en France a fait son chemin. Démarré dans un immeuble parisien. Aujourd’hui elle est célébrée dans beaucoup de pays.
C’est pourquoi cette année elle s’appelle " Journée européenne des voisins » !

D’après "Le Bulletin des communes" : « - European neighbours day ". Bruxelles, Rome, Genève, Budapest, Birmingham, Manchester, Lausanne, Madrid… seront de la fête. Cette année, les habitants de Québec vont eux aussi inviter leurs voisins à prendre un verre. »

"La Libre Belgique"

« Copains comme voisins - QUARTIER La Belgique, on le sait, est bourrée à craquer. Nous sommes en moyenne 340 à partager le même kilomètre carré. Plus de trois Belges sur quatre vivent en ville. C’est dire que les voisins, on n’y échappe pas. Et, comme la famille, on ne les choisit pas. Cependant, les bonnes relations de voisinages restent la norme, selon de récentes enquêtes (LLB 25/05). Chez nous, 40 pc des interviewés se disent amis avec certains voisins (19pc en France)[….] D’origine française, la journée des voisins est aujourd’hui européenne, avec 300 villes partenaires. De la Lettonie à la Grèce, il s’agira ce 31 mai de cultiver l’art du bien voisiner. Dans l’Hexagone, ils étaient trois millions, l’année passée, à l’avoir respecté. En Belgique, l’objectif de cette année est d’atteindre plus de 200.000 participants. »

"24Heures.ch"

« Mon voisin, ce copain insoupçonné - Lausanne : bon voisinage Demain soir, des apéros auront lieu par dizaines dans les cours d’immeubles. C’est la Journée européenne des voisins. Lausanne y participe pour la première fois.
Le 31 mai est désormais en Europe la fête des voisins. Pour la première fois, Lausanne entre dans la ronde d’« Immeubles en fête ». Rendez-vous entre voisins à Bellevaux, aux Faverges ou encore à la Bourdonnette.

Du jeune homme au regard de braise frôlé dans l’escalier aux grincements de plancher de l’insomniaque du cinquième... Pour beaucoup, les rapports de voisinage se limitent à des croisements anonymes. […]sa première participation à cette Journée européenne des voisins, lancée par Paris en 1999 et suivie depuis par des dizaines de villes dont Genève, Lausanne joue ciblé. « Nous nous sommes concentrés sur les quartiers à forte densité de population et où l’Office du logement est bien implanté via ses appartements subventionnés »" propos d’Andrea Baer, coordinatrice de la manifestation à la Ville de Lausanne.

Une petite pensée pour Franck Mallis le Président de la Grosse Radio qui vit des moments difficiles avec son voisinage à cause de la radio. « Allez Francky demain soir offre un verre à ta voisine et prête lui le micro ! Qui sait si après elle ne deviendra la plus fidèle des auditrice »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?