Accueil > Portraits croisés > Les machos du IIIe millénaire,"CHACUN SES GOUTS", vous présente, l’un (...)

Cible préférée des médias, notament des équipes de Réservoir-Prod

Les machos du IIIe millénaire,"CHACUN SES GOUTS", vous présente, l’un des sujets qui va être traité.

En avant première et avant l’enregistrement

mercredi 14 mai 2003, par Mireille-Caroline

Hé oui ! Aujourd’hui le machisme n’est plus l’apanage des mâles. Et quand les femmes cessent de singer les hommes pour décider de vivre seulement leur vie, il y a des moments de rire en perspective. En effet, le sexe faible, n’étant pas misandre, point de mépris à l’égard du sexe dit fort. Elles font ouvertement du lèche vitrine (expression employée lorsqu’elles mâtent les garçons) et nos hommes en sont froissés. Ils se révoltent les bougres, ils ont des sentiments et sont sensibles : « Nous en avons assez d’être des objets » nous disent-ils ! Les plus jeunes prenant le taureau par les cornes, deviennent odieux, mais avec le temps ils s’amélioreront. La génération 20/35 ans adopte le comportement hussard : « les câlins c’est dans mon futon ou pas du tout »
Ce sont donc des portraits d’hommes et de femmes machos que nous allons vous présenter. A lecture leurs témoignages, nous allons tenter de savoir comment, à travers ce phénomène de société, les femmes et les hommes vont parvenir à se rejoindre et assurer la descendance des nations à venir ? Ou si au contraire la femme n’étant plus l’avenir de l’homme, ce qu’il va advenir de nos sociétés futures ? Quel sera le couple du troisième millénaire ? La question que nous posons aux filles et aux garçons : Quand vous étiez enfant Madame vous disait-on : « tu es un garçon manqué » Et vous Monsieur vous entendiez-vous souvent dire : « arrête de pleurer t’es pas une fille »

PORTRAITS

Désiré 17 ans - chômeur et travailleur à temps partiel
Ce jeune chercheur d’emploi au bagou indiscutable fait la joie de ses copines. Seule ombre au tableau, la façon dont il se comporte avec sa petite amie. Chaque fois que quelqu’un lui en fait la remarque, il se lance dans un discourt sur la parité, l’égalité des sexes. Oubliant volontiers qu’une femme à moins de muscles qu’un homme. Il nous a déclaré : « Vous avez voulu l’égalité, hé bien ! Maintenant assumez » N’hésitant pas à reprendre sa copine sous un prétexte futile ou simplement parce que Môssieur est de mauvaise humeur, les conflits sont fréquents. La demoiselle ayant la larme facile, c’est entendu dire un jour : « heureusement que je sais nager, autrement avec toutes les larmes que tu verses, je passerai au JT sous la rubrique catastrophe naturelle inondation, et encore, on se demande pourquoi les gens vont au zoo voir des crocodiles, ils n’ont qu’à venir à la maison » Comme tout bon macho, après une dispute, il se sent penaud et offre des fleurs.

Edgar 19 ans paysagiste.
Grand, musclé, beau gosse tatoué et percé. Celui-là plait beaucoup aux demoiselles de son âge. Et les filles lui plaisent énormément. Cependant, il fait la désolation de sa maman sur un seul point. La façon de se comporter avec les jeunes-filles. Après une liaison tumultueuse d’une année avec l’une d’entre elle, il déclarait à notre reporter : « je préfère me branler que tremper mon poireau, il y a moins de problèmes. Les filles sont trop chiantes » tirade qu’il démentait quelques jours plus tard en draguant une barmed de sa connaissance et très à son goût. Lors d’un contact avec un journaliste de « c’est mon choix » dont le sujet était « mon fils est un macho », il n’a pas hésité à dire au journaliste : « oui ! Je suis macho, mais j’irai pas l’dire à la télé. Après je ne pourrai plus me faire de meuf » Gros dur au cœur tendre tout cela changera certainement.

Gabrielle 43 ans 2 enfants et deux divorces.
Plutôt petite mince et nerveuse, elle entretien son corps. Elle est de ces femmes dont on dit qu’elle ferait du charme à un réverbère, si ce dernier y était sensible. Elle nous déclare qu’elle est sans doute foncièrement égoïste, mais la vie de couple, non-merci. Plus question d’adopter un homme à demeure. Pour elle les hommes sont :
Dans une relation sérieuse et s’ils ont 47 ans « Des gâteaux » Pour des escapades hebdomadaires s’ils ont 25 ans « des cerises pour agrémenter le gâteau » Ou dans une relation tendre et sentimentale 28 ans « la petite fraise, le chouchou d’amour » Les autres du tout venant des quatre heures comblant le vide laissé par les sucreries. Depuis que son projet professionnel se précise, elle envisage de mettre de l’ordre dans tout cela. Le gâteau devenu rance ira se faire voir avec sa maison de campagne. La cerise retournera chez sa régulière. Le temps des cerises étant passé. Seul la fraise aura le droit de venir. Pas gênante la fraise, elle demeure en Espagne. Sa vie sentimentale étant ainsi bien réglée, elle peut se consacrer à son job et à sa vie mondaine. Très sociable, elle affectionne les endroits peoples chic (jet-set) et la fête. Messieurs avec cette femme évitez d’être pot de colle.

Germaine la quarantaine salariée dans le tertiaire.
Après avoir été à bonne école avec son premier vrai grand amour, l’élève ayant dépassée le maître, recouvrant sa liberté, elle a tout naturellement reproduit au féminin le comportement de son ex-idole. Pas question de s’attendrir sur les mâles. Les mots doux qu’ils vous prononcent, de la démagogie pour mieux vous mettre dans leur lit. Les conseils qu’ils vous prodiguent du paternalisme pour vous faire sentir combien vous leur êtes inférieure. Quand ils épanchent sur vos épaules leurs déboires sentimentaux passés, des faiblards qui cherchent une maman. C’est dans cet état d’esprit qu’elle s’est retrouvée enceinte. Elle a eu un garçon, bien sur. Qu’elle a bichonné, chouchouté pomponné et protégé. Garçon qui est devenu macho, comme maman.. Aujourd’hui, elle vire de bord est à une fâcheuse tendance à devenir « fleur bleue » voir « cœur d’artichaut » Il faut dire que les hommes qui ont sa préférence ont entre 24 ans et 31 ans. Elle les trouve plus drôles et plus sensibles que ses ex-vieux croûtons….

Alfred 28 ans journaliste.
Nous, déclarait récemment : « Je dois être arrivé à l’âge bête » Il ne pensait pas être macho, mais se découvre avec l’âge quelques tendances. Plutôt tendre et câlin, il préfère les femmes douces. Pour lui les filles nées sous le signe du taureau ne sont pas les plus tendres. Vrai bout en train, il fait la joie de ses collègues. Mais ces derniers nous ont avoué : « Ca fait du bien quand ça s’arrête » En effet, il aime faire des blagues et des jeux de mots. Comme tous les hommes, il aime sa voiture, quand nous lui avons demandé s’il préférait sa voiture à sa copine ? Il nous a répondu les yeux plissés de rire : « J’aime bien ma copine, mais elle va moins vite et elle est moins pratique que ma voiture pour les vacances » Grand taquin va !

Cécile - la cinquantaine célibataire
Son indépendance et son amour des voyages l’ont amené à cet âge sans compagnon à demeure. Elle a toujours assuré sa subsistance seule et sans aide. Son côté entreprenant fait d’elle une femme de tête. Dans ses relations sentimentales, c’est elle qui prend les initiatives. Elle n’hésite pas si nécessaire à remplir le rôle d’initiatrice dans l’intimité du couple. Sa famille tenant une grande place, il faudra que « the monsieur » s’en accommode . Autrement, il ira se faire voir ailleurs. « C’est vrai la famille c’est sacré et ce n’est pas à mon âge que je vais me laisser marcher dessus » nous a t-elle déclaré. Il y a quelques années pourtant un certain JF, l’avait mené par le bout du nez. Mais ce fût la seule fausse note dans son parcourt exemplaire de femme indépendante libre de faire sa vie à sa guise et libre de son corps.


jeannelucienne@hotmail.com
Les interviews ont

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?