Accueil > MEDIAS > CHACUN SON TOUR

CHACUN SON TOUR

Si nous nous appelions Mermet !

dimanche 25 juin 2006, par Mireille-Caroline

Actuellement, sur Internet circule une pétition nous faisant croire qu’une émission sur France Inter : « Là-bas si j’y suis » est en voie de disparition. Internet est un outil formidable, si d’aucun en doutait, il est temps de changer d’optique. Pour toutes celles et ceux qui se demandent à quoi cela sert ce battage et cette pétition, la réponse se trouve sur Internet.

L’origine :

Je reçois, jeudi 22 juin 2006, un émail qui me dit : « Je viens de recevoir ceci.
http://petition.la-bas.org. Es-tu au courant ? Est-ce que ça t’interpelle, si oui peux tu faire quelque chose en tant que journaliste ? »

Circonspecte mon premier réflexe est : Non, je ne peux rien faire. Non, je ne suis pas au courant, mais ça m’interpelle. Allez savoir pourquoi ?

L’actualité est tranquille en dehors du foot, tournons donc nos regards ailleurs pour voir si là-bas il y est. Là-bas j’y suis ou les malheurs d’un animateur dont l’émission va s’adresser désormais à une clientèle de 15 heures. Une tranche horaire qui serait pénalisante car moins écoutée, aux dires de la pétition.

Départ d’enquête

Dans un premier temps, je promets à ma correspondante de trouver des renseignements complémentaires. Je me rends sur le forum de Catégorynet et je pose mes questions. Après quelques heures de contributions et un léger dérapage hors sujet, j’apprends que la personnalité de Daniel Mermet ne semble pas faire l’unanimité.

Mais surtout, je relis mot à mot la pétition. En fait, il ne s’agit nullement de débarquer un salarié de France Inter, seulement d’avancer de deux heures l’émission dans la grille des programmes.
Mais voilà, la pétition dévie méchamment vers une explication politique de la décision. La nouvelle direction tenterait de museler l’expression des gauchistes. Lesquels ? Est la seconde question que je me pose : la gauche est une grande famille qui s’étend du bleu au noir, en passant par le vert et le rouge…
Il y est question d’un ancien collaborateur de Jacques Chirac (Paul Cluzel) ensuite du Directeur actuel de la station de radio, ancien responsable du pôle radio du groupe Lagardère, transformé en Jivaro coupeur de têtes.

Merci Google :

L’affaire commence à devenir intéressante d’un point vu sociologique…
Cela est suffisant pour demander à Google de livrer toutes ses informations.

Sur le site du « Nouvel Obs » un forum est ouvert à la discussion. Des internautes/auditeurs posent leurs questions à un Daniel Mermet virtuel qui répond. Enfin met un commentaire sous chaque question accepté par la rédaction du journal. J’écris bien « un commentaire », car en fait il ne répond que partielement à l’une d’entre elle :

Question de Internaute : « J’aime tres souvent votre emission ! Elle est creative, stimulante, unique dans sa forme. Je ne veux pas qu’elle disparaisse mais expliquez moi pourquoi vous faites signer une petition qui annonce sa disparition alors qu on vous propose un deplacement d’horaire ( avec certes, perte importante d’auditeurs previsible, mais cela se regagne et vous avez le talent pour ca) auquel VOUS repondez par une menace d’arret de l emission ? A part affirmer que cela n est "forcement pas une decision neutre" avez vous des elements pour prouver une intention politique ? »

Réponse de DM : « Nous ne faisons pas de procès d’intention mais nous aimerions connaître les intentions de cette nouvelle direction. Intentions de fond comme de forme, quel projet, quel sens. Nous avons la chance unique à Radio france de pouvoir poser de telles questions. Nous sommes l’une des rares, sinon la seule entreprise médiatique qui n’a pas le profit pour but. A nous de définir un autre but. Une autre Radio France est possible. Jean-Marie Cavada, le précédent président de Radio france, aimait répéter qu’il était à la tête de la plus grande entrprise culturelle d’Europe. Le président actuel a raison de répéter que nous sommes la plus grande école de la République. En effet, chaque jour, environ 12 millions de Français se portent à l’écoute d’une des radios de Radio France. Nous sommes une énorme fabrique d’opinions, de sensibilités, et de la doxa décrite par Bourdieu. Cette reponsabilité exaltante doit viser à l’émancipation générale et à l’épanouissement de chacun...parlant ainsi on s’éloigne des chiffres d’audience et l’on retrouve le souffle originel de cette entreprise modeste et géniale qui s’appelle Radio France. »

Donc, si pour une émission de qualité on doit ne pas tenir des chiffres (audiométrie) pourquoi cette pétition parce que l’émission passe dans une tranche horaire de petite audience ?

L’animateur-producteur-délégué a bien des misères, mais nous en sommes tous là ! Et qu’est-ce que cela changera dans le paysage médiatique que « Là-bas j’y suis » passe à 15 heures ?

MOF serait pressentit pour animer une émission à 17 heures.

MOF (Marc Olivier Fogiel) c’est cet animateur qui vient d’être racheté par Canal+ (http://www.actu-medias.fr/488-Le-point-sur-la-valse-des.html) et se prépare à animer une émission sur M6. C’est aussi celui par qui le scandale Dieudonné est arrivé. C’est toujours le même qui a enfoncé le clou pour tenter de crucifier Dieudonné et est mêlé à une affaire d’SMS pas très claire. Quoi qu’il en dise.

Dieudonné c’est cet humoriste qui se fait traîner en justice régulièrement pour propos anti-juifs, diffamatoires, etc. C’est aussi cet artiste qui se fait lyncher médiatiquement en France par ses contoyens, au point qu’il est obligé d’accepter des interviews hors de France. Toujours lui qui a vu bon nombre de ces spectacles boycottés, parfois violemment, par les extrémistes d’une communauté. C’est à cause de lui de manière indirecte que mon site, ce site, fut paralysé pendant trois jours en 2003, parce que mon hébergeur hébergeait un site de soutient à Dieudonné. C’est enfin un monsieur très soutenu par le monde Alter (le fameux site de soutient)

Le monde Alter, c’est cette communauté qui est très politisée sans être un parti politique, aux méthodes très particulières, dont j’ai fait les frais de fin 2003 et toute l’année 2004). Une communauté qui semble aujourd’hui soutenir Daniel Mermet

Politique ou pas ?

Je crois que la décision tient plus d’une politique d’entreprise (politique éditoriale), comme tous les médias classiques et plus particulièrement les médias français, France Inter caresse l’espoir de laver le cerveau des français. On ne répètera jamais assez que la meilleure façon d’éduquer ou plutôt de s’éduquer civiquement c’est bien d’éviter soigneusement les médias classiques, dont la gestion est confiée à des personnalités qui n’ont pas les mêmes intérêts que le pékin de base que je suis, comme beaucoup !

Quant aux desideratas de Daniel Mermet, il est bon je pense de lui appliquer le proverbe : « Ne fais pas autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ! » Ce qu’il a dit de Joelle Levert sur ACRIMED démontre un personnage méprisant. Quant aux conseils qu’il lui a donné, il n’a plus qu’a se les appliquer à lui-même :

« Et voilà pourquoi Joëlle n’est pas partie à temps.[…] Il aurait fallu changer bien plus tôt, en douceur, aller voir là-bas si j’y suis. Mais allez donc essayer de mettre de la raison dans une histoire d’amour ! Au lieu de ça, Joëlle a mis en acte un autre de nos titres : « Mords la main qui te nourrit » ! (Daniel Mermet 1er décembre 2003 - Un droit de réponse sur le site ACRIMED) »

Monsieur Mermet a la chance de ne pas être employé en tant que pigiste, mais en CDI. Il n’est par conséquent pas au chômage. Après si comme Joseph Tyrbas de Chamberet, il en fait une affaire d’honneur, c’est son problème ! Qu’il accepte ou se démette…

Est-il sérieux d’utiliser Internet pour faire plier sa direction quand on est un personnage en vue ? Imaginons demain si tous les futurs licenciés faisaient circuler des pétitions pour être soutenu par le monde du Net ? Ce type d’affaire finirait par devenir invisible ! Mais si nous nous appelions Mermet ! …

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?