Accueil > A écouter > Ecoutez les émissions littéraires en rediffusion > Les Mots dits littéraires 6

Les Mots dits littéraires 6

Erwan Dalbine

mercredi 28 juin 2006, par Mireille-Caroline

Erwan Dalbine a rédigé plus d’un livre, après deux ouvrages techniques, il est devenu auteur de biographies. Spécialiste du 19ème siècle et amoureux de sa région, il s’est penché sur la personnalité de personnages comme Joseph Tyrbas de Chamberet ou Sainte Beuve, mais aussi Victor Hugo.

Jeudi nous sommes allés le rencontrer pour qu’il nous donne son point de vue sur Joseph de Chamberet ou Mémoires d’un médecin militaire - de 1779 à 1862. Si le personnage du médecin est souvent irritant, ce qu’il nous apprend des conditions de vie dans l’armée napoléonienne, fait de ses mémoires un livre capital.

Qui de nos jours soupçonne l’intégrité des généraux de l’Empire ? Qui s’est demandé comment étaient traités les soldats, les blessés et les habitants des pays envahis par le dictateur Bonaparte ?

Et enfin le plus extraordinaire ! Sait-on que Napoléon à foutu le camp à Waterloo et de quelle manière ?

Dans ce livre aujourd’hui épuisé, nous apprenons que le libéralisme, ce libéralisme qui nous fait grincer des dents, a été initié par le petit caporal à l’ambition dévorante. C’est de lui que vient le « tout payant » concept qui fait rager Joseph de Chamberet dont la carrière a pu être ce qu’elle a été grâce à la Révolution française.
C’est aussi l’Empire qui est le géniteur des taxes et comme le fait remarquer Erwan Dalbine, non seulement nos institutions fonctionnent encore sur le modèle édicté par Napoléon, mais de plus notre code civile comporte encore beaucoup de lois napoléoniennes.

« Mémoire d’un médecin militaire » est un ouvrage historique exceptionnel d’un point de vue sociologique, mais également pour les passionnés d’histoire, car il nous livre la vie du peuple et des armées pendant la première moitié du 19ème siècle.

Pour les historiens, il existe un exemplaire à la Bibliothèque Nationale..

En attendant, écoutez l’interview d’Erwan Dalbine que nous rencontrerons encore dans l’avenir, car il a « Sainte Beuve ami fidèle » à nous faire découvrir et un portrait de Victor Hugo qui va aussi chambouler les idées reçues sur ce grand auteur.

L’interview :

Sa page auteur :
Erwan Dalbine - Auteurs independants-AAA

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?