Accueil > Société > L’emploi à temps plein

L’emploi à temps plein

Comment se définit-il ?

mardi 4 juillet 2006, par Mireille-Caroline

Entre la gestion en flux tendu et les carnets de commandes, l’emploi à temps plein requiert de la polyvalence. Pour les entreprises qui se tournent à l’international la multiplicité des tâches devant être accomplies par le salarié lambda relève parfois des travaux d’Hercule !

Sommes-nous bons à tout et en tout ?

Le marché de l’emploi est en pleine évolution, ceci n’est pas une nouveauté, nous le savons tous !
Ce qui est moins su, surtout moins avoué pour les uns et redouté pour les autres, c’est que le fait que toutes les entreprises travaillent en flux tendu et au carnet de commandes, l’emploi à plein temps à réellement changé de profil en ce qui concerne le temps passé et le besoin de sa réalisation. Nous ne sommes plus dans une dynamique de production de masse.

De même qu’en 2010 il est un fait certain que les allocations retraite seront très réduites, à échéance plus ou moins brève le travail à temps plein pour la majorité des secteurs sera une denrée rare, car ne reflétant plus les besoins des entreprises.

Beaucoup de candidats recherchent aujourd’hui des postes stables en CDI. Les entreprises rencontrent des difficultés pour combler cette attente. Résultat les propositions d’emploi exigent de plus en plus de polyvalence, ce qui rend de moins en moins accessible la plupart des offres de recrutement.

La réalité est que si les entreprises pouvaient sans heurter les habitudes, proposer des postes en vacation dont le nombre d’heures correspondrait uniquement à leurs besoins, nous serions plus nombreux à travailler.

Le descriptif des compétences des annonces est assez significatif de l’inadéquation entre les besoins des uns et la recherche des autres. Les annoncent mettent de fait, la barre très hautes en matière de polyvalence , ce qui fait perdre aux entreprises et aux candidats des chances qui n’existeraient pas, si l’offre portait sur des compétences spécifiques et des postes bien précis.

Citons par exemple, le métier de rédacteur pigiste. On ne lui demande en principe que d’enquêter et de rédiger accessoirement d’être spécialiste d’un domaine et pouvoir justifier d’une expérience similaire. Le pigiste travaille en général chez lui et écrit pour plusieurs supports. Il a donc plusieurs patrons. L’avenir de la fonction travail c’est cela ! N’employer que pour une tâche bien précise dans un temps donné bien déterminé.

Le travail en vacation est certes précaire dans une certaine mesure, mais il offre l’avantage de rester en prise constante avec le travail.
Le vacataire se transforme en entrepreneur (en quelque sorte) qui prospecte régulièrement afin d’avoir lui aussi un carnet de commande rempli.

Le CNE est une démarche vers ce type de fonctionnement, mais il reste tout de même lié à un emploi basé sur la semaine de 35 ou 39 heures pour les TPE. Ce qui implique une polyvalence terrain. Il est évident qu’un employeur ne peut se permettre de payer une personne 39 heures par semaine pour un travail qui n’en nécessite que 2, 5, 10, 15, etc.

Entre vacation et CNE, la vacation offre un avantage pour le salarié celui de connaître le temps réel que va durer sa mission. L’avantage pour l’employeur est une rémunération du service moins coûteuse que l’intérim et ne suppose pas de devoir occuper le salarié à des tâches pour lesquelles il sera moins compétent, voir incompétent.
Nous avons tous nos points forts et nos points faibles, nous pouvons tous être efficaces sur des domaines, mais nous ne sommes pas bons en tout. Ainsi pour reprendre l’exemple du pigiste, l’on peut être un bon rédacteur et ne pas connaître l’anglais, ce qui n’est pas rédhibitoire s’il s’agit d’écrire pour un public francophone.
C’est pourquoi là encore la vacation est la solution pour le salarié et le chef d’entreprise, chacun y trouvant son compte. Restera dans l’avenir à bien définir les balises qui entoureront ce contrat de travail, voir étudier et mettre en place au niveau national des textes très clairs auxquels tous les acteurs du marché du travail pourront se référer et y trouver matière à être sécurisé.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?