Accueil > A écouter > Ecoutez les émissions littéraires en rediffusion > Les Mots dits littéraires 23

Les Mots dits littéraires 23

Mona COMPAN

vendredi 11 juillet 2008, par Mireille-Caroline

Personnage haut en couleur et rencontre fort intéressante, Mona COMPAN est tombée amoureuse de la langue française depuis longtemps. En Roumanie, d’où elle est originaire avant l’annexion au bloc communiste, on apprenait le français dès l’école primaire. Au cours de son interview, elle nous raconte comment elle est entrée à la Sorbonne, la petite Sorbonne située en Argentine.

L’entretien :

Bonjour à tous, cette après-midi nous rencontrons Mona COMPAN auteure de nombreux ouvrages. Elle écrit depuis les années 50, époque où elle a été éditée chez PLON. Depuis, la mode des romans ayant un peu changé, les maisons d’éditions ne la sollicitent plus. C’est ainsi que fermement décidée à être éditée, Mona a pris le taureau par les cornes et s’autoédite pour notre plus grand bonheur.

Mona nous entraîne dans des romans historiques, comme « Matuska et Désidérus » ou encore dans des romans mythologiques remis aux goûts du jour avec la trilogie des Atridis, mais aussi des anthologies comme « Tidium Vitae Mélancolie et suicide ». A son actif, des contes et comédie, ainsi que la collaboration à l’ouvrage « Ma haute pâtisserie »

Cependant Les Mots dits littéraires ont choisi de parler principalement de Matuska ou la famille des Saltykov, un roman qui nous plonge dans la Russie du 18ème siècle à l’époque ou la Grande Catherine Tsarine de toutes les Russies impose sa loi, mais oeuvre aussi pour l’alphabétisation de son peuple.

La bande sonore

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?