Accueil > SCIENCES > Rien ne se perd tout se transforme

Rien ne se perd tout se transforme

ANAXAGORE avait-il encore plus raison qu’il ne le pensait ?

jeudi 7 août 2008, par Mireille-Caroline

Le monde n’est guère satisfaisant actuellement. La plus part d’entre nous sont chagrins, la déprime de beaucoup est permanente, l’inquiétude envahie une grande partie de nos contemporains. Et même en période estivale époque où l’on s’évade vers d’autres contrées, le besoin de faire le vide, de rayer de nos têtes le quotidien se fait sentir. C’est pourquoi sans tout savoir sur les lois mathématiques de la physique, on se tourne vers la science pour trouver un espoir. Et si la théorie des cordes devenait notre Eldorado ?

L’espoir

Que peut pour nous la science ? Nous empêcher d’être malades, nous permettre d’utiliser des appareils très sophistiqués et vulgarisés, afin que le commun des mortels puisse, en appuyant sur un bouton, avoir accès à des technologies très élaborées, comme : La télévision sur écran plasma, la fibre optique, les téléphones portables qui vous apportent la TV, la radio, Internet, servent également d’appareils photos, etc.
Mais, ce n’est pas suffisant, toutes ces technologies nous ramènent Invariablement à notre existant. En effet, si nous les utilisons tous, la réalité du quotidien viendra très vite envahir cet espace de pseudo liberté que nous avions cru entrevoir.

Revenons à notre besoin d’évasion ! Ainsi Internet que nous voulons virtuel, pourrait être regardé comme une autre dimension. Exit le côté irréel, c’est bien nous qui sommes sur le Web mais dématérialisés. Nous évoluons dans une dimension où les déplacements physiques sont limités. Sans angles, sans droite/gauche, ni haut et bas pas d’avant/arrière. Sauf, si vous gesticulez devant votre écran, que le plafond est bas et que là où est votre PC, l’espace est restreint…

Le WEB est un monde en deux dimensions, tout comme le cinéma, même si des effets d’optiques vous montrent du 3 D. Mais après tout, pourquoi les bits qui nous représentent, ne seraient pas nous ?

Comme l’explique Flora des Ondes dans son interview, notre corps n’est qu’une machine qui nous permet de nous déplacer dans cette dimension pleine de gravité (celle de tous les jours). Quelle différence entre notre corps et l’ordinateur ? Elle ose le parallèle avec l’ordinateur qui retransmet notre voix mais qui n’est pas nous.

Effectivement sur la dimension Web, notre corps physique devient l’ordinateur, il retransmet nos propos, notre image via les vidéos et photos. On pourrait fort bien imaginer que nous ne pourrions n’être que des voix. Et dans ce cas, il faudrait admettre que l’univers dans son tout, représente toute chose sous forme de vibration. La voix émet des sons, les sons sont des vibrations, donc nous ne sommes que des vibrations…

Nous voici donc réduit à l’état de vibration, pour certain leur EGO va en prendre un coup. Cependant, l’idée de l’âme reprend du service, certes une idée modernisée à l’échelle de nos connaissances actuelles. L’âme ou notre corps vibratoire, cette partie de nous qui survivrait après la mise à la casse de notre enveloppe terrestre.

Cette explication à un côté ésotérique, toutefois la science n’est pas loin de démontrer cet état de fait ! Le seul souci c’est que les cordes qui nous composent n’emportent pas avec elles notre disque dur (notre cerveau) dans lequel, sont stockées toutes les informations de notre vie terrestre gravitationnelles… Et si la réincarnation devient possible, c’est sans souvenirs de notre vécu antérieur.

La théorie des cordes

Que sont ces cordes ?

Pour tout comprendre, il faudrait revenir sur les lois de gravité, de l’électromagnétisme, de la relativité restreinte et de la mécanique quantique.
Partons simplement de la mécanique quantique (MQ) La mécanique quantique décrit les phénomènes d’échanges à l’échelle de l’atome et même plus petit que l’atome (noyau, nucléons, protons, neutrons et les électrons en orbite loin du noyau). En gros elle donne les lois de l’infiniment petit.

La théorie des cordes descend dans le plus petit que l’infiniment petit. Elle décrit le subatomique. Cette théorie nourrit le projet audacieux de réunir le TOUT, la grande théorie qui expliquerait toutes les lois qui régissent l’univers.
Selon la théorie des cordes, il y aurait au cœur de chaque bribes de matière un minuscule brin d’énergie en vibration appelé corde.

Le seul problème reste que les ingénieurs ne sont pas parvenus à construire des machines qui permettent de vérifier cette théorie. Du coup la théorie se cantonne à l’état de formule mathématique. Si la formule mathématique semble viable, elle n’est scientifiquement pas prouvée. Ce qui ne signifie pas qu’elle soit fausse.

Les chercheurs et physiciens de la théorie des cordes mettent tous leurs espoir dans le LHC du CERN à Genève, un accélérateur de particules dernière génération. Les premiers essais vont avoir lieu cet été. Tous les chercheurs du monde attendent les résultats. Sur le site du CERN on peut lire à propos du LHC : « Certes, le LHC est l’accélérateur de particules de la plus haute énergie de la planète, a expliqué M. Aymar, mais dans l’Univers, on trouve des particules beaucoup plus énergétiques. Le LHC permettra d’étudier en détail, dans des conditions de laboratoire, des phénomènes qui existent déjà dans la Nature. »

Nous saurons donc prochainement si les plus petites partie de matières sont bien des cordes et si cette fameuse formule mathématique est vérifiée. Si c’est le cas, la science fiction va avoir un regain de création.

Qui n’a pas vu un épisode de « SLIDER » ou les déambulations de 4 personnes dans les dimensions parallèles ? Qui n’a jamais regardé un épisode de « Code Quantum » ce physicien qui voyage dans le temps ?

En attendant le résultat des expériences du CERN, nous nous contenterons de nous déplacer sur le web à l’état dématérialisé.
Mais, déjà l’on peut dire que nous touchons du bout des doigts la 5ème dimension en pianotant sur nos claviers pour échanger entre nous.

Des liens à consulter très intéressants

Un reportage d’ARTE en vidéo sur le NET :

Ce qu’Einstein ne savait pas encore
http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xhzi7_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xi111_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xi1lx_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

Le site du CERN :

http://press.web.cern.ch/press/PressReleases/Releases2008/PR05.08F.html

Bibliographie :

Le magazine « La Recherche » N°411 septembre 2007


Nota bene

ANAXAGORE a dit un jour :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?