Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > Trop vieux pour le travail

Trop vieux pour le travail

Trop jeune pour la retraite

jeudi 12 janvier 2012, par Mireille-Caroline

Vous pensez être trop vieux pour le poste. On vous dit « non » en vous faisant sentir que c’est votre âge qui est en cause. Les média le disent, le chômage des seniors est important. Tout le monde croise une personne qui croit qu’elle n’est pas embauchée à cause de son âge. Est-ce rédhibitoire, des cas isolés, des idées toutes faites ? Quels sont les métiers tueurs de vieux ?

Témoignages

Mme X 53 ans passe un entretien, à l’issue de cet entretien, elle est obligée d’insister auprès du recruteur pour savoir si elle aura ou non la mission.
Le recruteur de l’entreprise Y (grande entreprise de téléphonie mobile) lui répond par la négative en lui expliquant que cela ne sera pas possible, elle serait amenée à travailler avec des équipes jeunes, Et de toute évidence ces équipes ne souhaiteraient pas être caotchées par une senior.

Arrêtons-nous un moment pour analyser la réponse. Est-ce de la discrimination à l’âge ? Sans doute
Est-ce logique ? Absolument pas. Car cette grande entreprise a des dirigeants plus proches des 65 ans que de la trentaine et des actionnaires d’âge canonique, qui pourtant dans les fait : pour les uns travaillent avec des équipes jeunes et pour les autres vivent du travail des équipes de jeunes.
Ces équipes sont bien contentes que des seniors leur aient permis de travailler.
Donc, la raison invoqué par le recruteur ne semble pas valable.
La pénibilité du travail est-elle en cause ? Possible, Cependant on ne demande pas aux managers de pédaler plus vite que leurs équipiers autrement ils vont dans le mur.

Mme Y a-t-elle donné l’impression ne pas savoir s’adapter ? Pas forcément
A-t-elle envoyée des signes indiquant qu’elle ne suivrait pas la politique de l’entreprise sur tous les points ? C’est plus probable. Mais étant de l’ordre du non verbal, l’argument ne peut être énoncé comme motif de refus de poste.

Mme Z, la cinquantaine passée, travaille depuis plus de vingt ans pour l’organisme W qui n’offre aucun plan de carrière à ses salariés. Ils y sont traités comme du bétail de l’avis quasi unanime des milliers des salariés de W. Mme Z suit une formation diplômante et diplôme en poche cherche un poste correspondant à son diplôme dans d’autres entreprises. A la suite d’un entretient elle n’est pas retenue et pense vraiment qu’il s’agit de son âge.

Il est difficile en l’absence des termes du refus d’analyser la motivation des recruteurs. Mais, Mme Z n’est-elle pas victime de l’idée qui consiste à nous dire que l’on n’embauche pas les seniors ?

Métier tueur de vieux

Après enquête, il ressort que pour certain métier la limite d’âge est un critère de refus : managers, informaticiens, vendeuse en confection. Ainsi, l’on pouvait lire dans un magazine pour l’emploi que dans le secteur informatique « on est vieux à partir de 35 ans !) Les entreprises pensent-elles vraiment qu’après cet âge les informaticiens ne sont plus capables d’assimiler de nouvelles technologies, de nouveaux langages de programmation ? Que seuls les jeunes ont des idées avangardistes ?

Soyons sérieux, pour qui fréquente les cours du soir pour adultes, on constate que le nombre de senior y est représenté pour un quart. Que les 30/35 ans sont majoritaires.
Et que les enseignants sont souvent des seniors…

Récapitulons

Donc, après un certain âge les personnes ne seraient plus aptes à effectuer certains métiers, mais les personnes qui les forment (bien que souvent senior) seraient elles en capacité de leur donner les bonnes pratiques, techniques, etc., bref tout ce qui est nécessaire pour travailler efficacement vers le futur. Ce qui est une réalité.

Si l’on concluait maintenant cet article, on pourrait dire que les seniors sont bons pour la transmission de nouvelles connaissances.

Quid des PDG, cadres dirigeants, politiciens, avocats, médecins, scientifiques, chercheurs etc. ?
On ne peut pas tous être professionnels des métiers cités ci-dessus, certes ! Mais, les raisons qui font que dans ses métier la cinquantaine et plus assure la compétence, sont identiques pour tous les autres métiers

Le problème est donc ailleurs, les jeunes terminent leurs études vers vingt ans. Jusqu’à vingt cinq ans ils se font leur expérience professionnelle (des fois cela peut aller jusqu’à trente ans) et il ne leur resterait que 10 à 20 ans pour être des profils embauchables ?

Pourquoi mettre l’âge de la retraite à 65 ans dans ce cas, si à 45 ans on est un senior dont les entreprises ne veulent plus ?

Les cinquantenaires du IIIème millénaire n’ont pas la même philosophie de vie et d’action que les cinquantenaires des années 50. L’allongement de la longévité le prouve. L’activité des retraités démontre à nos législateurs qu’il faut augmenter le nombre de trimestres travaillés pour prétendre à la retraite. L’âge légal du départ en retraite recule années après années. On va nous dire que c’est à cause des caisses de retraites qui sont vides.

-  Pourquoi sont-elles vides ? Plus assez de cotisants…
-  Pourquoi plus assez de cotisants ? Plus assez de travailleurs…
-  Pourquoi plus assez de travailleurs ? Plus assez de travail…
-  Pourquoi plus assez de travail ? Plus assez d’entreprises sur le territoire français…
-  Pourquoi plus assez d’entreprises en France ? Parce que beaucoup de délocalisation…
-  Pourquoi les délocalisations ? Parce que le coût du travail est cher en France…
-  Pourquoi le travail est-il cher en France ? Les cotisations sociales qui grèvent les bénéfices…
-  Pourquoi les cotisations grèvent-elles plus les bénéfices qu’il y a 30 ans ? Parce qu’aujourd’hui les grandes entreprises ont des actionnaires qui veulent toujours plus de bénéfices sinon ils portent leur actionnariat ailleurs….
-  Quels âges ont les actionnaires ? variables, souvent un certain âge, plus souvent senior.
-  Quand on est senior a-t-on réellement besoin d’amasser ? Pour les héritiers, pour des projets, pour une retraite confortable et heureuse, etc.

Mais, on n’a jamais vu un coffre fort suivre un corbillard… Quant aux héritiers ne peuvent-ils pas faire leurs preuves comme tout le monde ? Une retraite heureuse et confortable n’est pas synonyme d’une retraite luxueuse. Et puis les héritiers risquent de vous mettre sous curatelle pour se fabriquer un plus gros héritage.

Conclusion

Mesdames, messieurs les seniors cessaient de déprimer à cause de votre âge.
Si l’on ne vous propose pas de travail, c’est simplement parce qu’il n’y en a plus assez pour tout le monde.

Ne visez plus des CDI, testez l’intérim, les CDD, les jobs d’un jour ou deux. Voyageaient d’entreprise en entreprise. Peut-être qu’après cette expérience vous, vous rendrez compte qu’au final travailler à temps partiel est un bon début pour commencer à ne plus travailler du tout (retraite). Que chaque entreprise à ses bons et mauvais côtés (souvent plus mauvais) que pour vous l’avantage c’est que vous ne faites que passer. Vous n’êtes plus obligés de faire le dos rond face à l’intransigeance des managers, Et que si vous le faites, vous serez libérés rapidement contrairement à ceux qui sont en poste fixes.

Elle n’est pas belle la vie ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?