Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > Programmes électoraux

Programmes électoraux

Comment rembourser la dette française en 1 an

vendredi 20 avril 2012, par Mireille-Caroline

J’ai reçu comme tout le monde les programmes des 10 partis politiques, candidats à la présidentielle. J’aime bien les chiffres et en lisant les programmes deux chiffres m’ont sauté aux yeux. L’un parle du montant de notre dette annuelle, l’autre d’un montant égal à 10% de la richesse produite par an. Hors mis en face ces deux chiffres pourraient s’annuler. Nous n’aurions plus de dettes et serions libres de dire le mot de Cambronne à Tous.

A ce jour les chiffres dont je parle n’ont pas été démentis par les économistes. Donc, c’est qu’ils sont vrais.

Les partis politiques et les économistes confirment tous que notre dette annuelle se monte à 160 milliards d’euros.

Un parti nous explique que 10% de la richesse produite versé au capital représente 200 milliards d’euros.

Deux plus deux font quatre

Pendant un an cessons de reversé ou empêchons le versement de ces 10% au capital, et ainsi en 2013 la dette sera éteinte.

Il va falloir faire de la pédagogie auprès de la catégorie qui bénéficiait de ces 10% et leur expliquer qu’on leur demande pendant 1 année d’être civiques, partageurs, d’avoir l’esprit solidaires que ce sacrifice ne va pas les ruiner avec ce qu’ils ont perçus les années précédentes ils peuvent être à l’équilibres budgétairement parlant.

Nous aurions même ainsi un petit excédent qui serait utile pour renflouer les caisses de retraites, de la sécurité sociale, voir celles de l’UNEDIC.

On pourrait même dans un esprit de consensus nous arrêter sur 8% au lieu de 10%, ainsi les bénéficiaires enregistreraient un petit bénéfice sur les richesses produites.

L’année suivante on recalculerait à la hausse leur pourcentage de bénéfice.

Cependant je reste persuadée que les bénéfices sur les richesses produites doivent quand même profiter au pays et aux français. Surtout quand le pays est obligé de s’endetter…

Je n’aime pas travailler pour la gloire de travailler. Toute peine mérite salaire et quand je dis salaire ce n’est pas l’aumône. Nous ne sommes pas en Allemagne où ils ont inventé le travail à 1€/heure.

Je ne voterai pas pour un parti qui m’obligera à vivre en récession ! Il y a d’autres solutions qu’ils les appliquent…

Comme dit un des candidats, ce n’est pas moi qui ai généré, ni creusé la dette !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?