Accueil > Mieux vaut en rire > Différents députés passés au crible nous ont...

Député(e)s en Marche

Différents députés passés au crible nous ont...

Sont-ils sincères ou rompus à l’art de l’adulation ?

mercredi 12 juillet 2017, par Mireille-Caroline

Différents députés passés au crible nous ont régalés de leur inexpérience (jusqu’où ?). On le sait la tentation de passer par les médias peut se révéler un tapis roulant savonné.
Présentation de quelques uns de nos nouveaux députés les plus savoureux et des questions sur leur sincérité.

J’ ;ai vu de la lumière et je suis entré

Un député
Il s’est inscrit sur le site En Marche par curiosité dit-il à un média. Il est aujourd’hui député. Passionné par le bien être au travail.

Un député curieux qui s’inscrit sur un site politique comme dans une émission de téléréalité.On y croit pas, par ailleurs il serait chef d’entreprise

Week-end d’intégration

Nadia Haï (78)
« Les codes de l’Assemblée on va un peu les bousculer » [lors du séminaire des 308 députés REM pour BFM disponible sur le Net].
Première bousculade ils votent tous les postes importants de l’Assemblée pour leurs pommes

Un cynique sommeille en chacun de nous vous avez dit !

Sylvain Maillard (75)
Sur RTL : « Nous n’avons pas besoin de professionnels de la politique, l’Assemblée a besoin d’expertise » C’est plus important de garder les pieds sur terre, de faire ses fiches de paie. C’est plus important que parfois trainer à la buvette de l’Assemblée »
Il est chef d’entreprise et ne mettra pas son énergie à durer dans la vie politique. Sur l’hégémonie des REM à l’Assemblée : On est là pour faire du pragmatisme, on est condamnés à réussir »

On est pas godillots, juste cyniques

François-Michel Lambert (13)
Pour LCI (disponible sur Youtube) : « On peut craindre qu’on nous demande de ne pas mouffeter, de lever le bras quand il faut lever le bras… Et non pas d’être dans des différences »

Résultats dans l’hémicycle

Hier lors du discours du premier ministre ce qui a été le plus gênant pour le téléspectateur, c’est le tic qu’avaient les députés REM d’applaudir à tout bout de champ. Certains commentateurs TV y ont vu des acclamations de ferveur pour le 1er Ministre…
Aujourd’hui mercredi 5 juillet lors des questions à l’Assemblée les députés LREM ont recommencé à applaudir, surtout si le ministre remettait à sa place un député de l’opposition.
Le fait le plus marquant a été quand le ministre Gérald Darmanin, répondait à la députée Valérie Rabault au sujet de la CSG Le ministre finissait une phrase et se tourner vers sa majorité et hop ! APPLAUSS !
Le lien de la source : http://videos.assemblee-nationale.fr/video.4744981_595cf6fb75444.questions-au-gouvernement---mercredi-5-juillet-2017-5-juillet-2017 - 5ème question

Les gaffeurs

Coralie Dubost députée dans le département 34

Le parisien la décrit comme : « Un peu gueularde ». Ce qu’elle ne dément pas et traduit par : « Ma spontanéité ne s’éteindra pas, c’est un trait de caractère », répète-t-elle.
Ce qui ne l’empêche pas de reprocher à Monsieur Mélenchon le même trait de caractère. « « Why not ! » »
Pour en savoir plus on a cherché son CV sur le Net. Son compte TWITTER est plein de ses passages dans les média.
Une parlementaire qui est déjà dans la politique politicienne. Risque d’avoir des velléités de faire cavalier seul dans quelques temps. Elle s’aime bien (voir son compte Twitter).

Anissa KHEDHER députée dans le département 69

Qu’en dire ? Regardez les nombreuses vidéos sur le Net : « C’est un poème ». Les visionnages sont laborieux et fastidieux. La première fois j’ai coupé avant la fin, tant c’était fatiguant. Elle a un côté Marine Le Pen dans ces mauvais jours (celui du débat où elle était perdue dans ses fiches). A la question : « Vous m’expliquez comment on construit des écoles en 3 mois ? »

Anissa c’est la candidate qui dédouble les classes en mettant des paravents.

Emilie Guerel députée dans le département 83

Une candidate qui creuse le trou de la sécu et qui confirme que les arrêts maladie sont des congés maladie. En effet Jean-Pierre Coin également candidat dans le département 83 a déposé une plainte pour « Escroquerie à l’Assurance maladie ». Dans le quotidien « 20 minutes » on peut lire qu’elle reconnaît avoir été en arrêt maladie de janvier à début mai. Mais elle déclare aussi : « Il voulait l’investiture d’En Marche mais il ne l’a pas eu, il n’est investi par personne d’ailleurs et veut simplement me décrédibiliser. ».
Une parlementaire qui est déjà dans la politique politicienne.

Ceux qui évitent les pièges ou pas

Pierre Person dans le département 75

Le candidat qui défend la clarté du programme d’Emmanuel Macron et refuse un débat avec ses opposants en l’occurrence Danièle Simonnet, tout en restant propre et lisse. Lui n’a pas de débat à faire Macron/Mélenchon le débat à déjà eu lieu…

Un parlementaire qui sait manier la langue de bois.

Pacôme Rupin

Ex directeur de Babel 31 agence de communication. Invité sur CNews au sujet de l’agression de NKM (qui s’est blesée toute seule en reculant sa main, voir les nombreuses vidéos sur le Net), qui incrimine le passant qui voulait lui arracher ses prospectus. A la question Comment est-ce que vous avez réagit à cette agression : « Avec beaucoup de gravité….Je condamne avec beaucoup de fermeté ce genre de geste…Pour lui ça symbolise une colère latente.
C’est le genre de politicien qui est persuadé que les abstentionnistes du 1er tour sont dans les autres partis que le sien.
Il maitrise les interviews et reste persuadé qu’il n’y aura pas de frondeur chez En Marche.

Croit-il vraiment au Père Noël ou au Cloches de Pâques ?

Naima Moutchou
Adepte de la polémique.

Les courtisans

Gabriel Attal plus fort que tous ceux entendus à ce jour lors des questions au gouvernement du 05/0/2017 avant dernier questionneur. Sujet éducation nationale. Objectif faire le plus de compliments possibles dans un labs de temps. Il est là comme dans un jeux TV remerciements à Pierre, Paul, Jacques. Et discours d’approbation à la politique du ministre.
Il se rassoit content de lui.

C’est donc un courtisan en chef, il sera battu plus tard dans la journée par le 1er Ministre parlant aux sénateurs. Mais c’est une autre histoire que je vous conterai peut-être ultérieurement.

Je vous ai présenté le portrait de quelques députés LREM. On constate qu’ils sont tout à fait rompus à la politique politicienne, car en entreprise tout le monde le sait durer et monter des échelons c’est savoir manier l’art du compromis, mettre en œuvre la politique de l’entreprise en faisant tout pour grimper les échelons.

Chaque génération voit apparaître son lot de jeunes loups aux dents longues. Cela Monsieur Macron ne l’ignore pas (il a bossé dans une banque) et c’est pour cela qu’il a choisi des civils pour représenter sa politique.

Après avoir lu sur le Net qu’il chercherait (conditionnel) à se venger des Prud’hommes : « la loi Macron battait son plein. Le ministre de l’Économie voulait réformer la justice du travail, trop lente, et des conseillers prudhommaux virent dans le projet la vengeance d’un ancien dirigeant de la banque Rothschild (1) ; [Site slate.fr] », on peut s’autoriser à penser qu’il veut peut-être se venger du monde politique en général. Obliger la Droite et la Gauche à lui cirer les pompes « Sans le dire » Quel cynisme…