Accueil > Coup de déprime et coup gueule > Paris sous la neige

Paris sous la neige

C’est la panique

lundi 12 février 2018, par Mireille-Caroline

Aujourd’hui lundi 12 février je suis allée au super marché du coin. Les rayons sont vides !! Il traine ici et là un produit... Je voulais renouveler mon stock de PQ et de papier absorbant, même pas un ticket de métro... Soit c’est Simply Marcket qui ne sait pas gérer ses stocks et ses fournisseurs, soit ce sont ces nouveaux habitants de Paris qui ne savent pas s’adapter aux changements de météo. On voit qu’ils n’ont jamais vécu en Haute-Savoie ou en Suisse.

Je disais à un ami que dans les années 60 les hivers étaient plus longs et plus froids. Mais, les magasins n’étaient pas vides.
D’un autre côté nos parents avaient connus la guerre, alors c’est pas 5 cm de neige qui les effrayaient.

Mais, là on se demande où se situe le problème ? Dans le super marché on pouvait lire : "Chers clients suite aux intempéries nous n’avons pas pu être approvisionnés...."

S’ils ne géraient pas en flux tendus ça n’arriverait pas. Ils pouvaient regarder la météo et anticiper. Sachant que le consommateur des villes est un mongol dont l’un de ses bras et prolongé par son super téléphone, ils auraient dû faire en sorte que leurs stocks soient plus gros. Le petit épisode neigeux a largement était communiqué.

J’ai vécu 3 mois à Annecy, en hiver ce n’est pas 5 cm de neige qu’il y avait. On peut dire que c’était 10 cm. Hé ! bien chaque matin je sortais pour aller à l’école qui n’était pas fermée.
Plus jeune encore j’ai vécu une année en Suisse, là pareil on ne fermait pas les écoles et tout le monde allait travailler.

Alors demain j’irais dans d’autres supers marchés si je vois des rayons vides, j’irai en voir un autre.

Et je ferai une prière à dame nature pour qu’elle donne un peu de cervelle à mes concitoyens.