Accueil > Actualite > Samedi Acte IV

Samedi Acte IV

samedi 8 décembre 2018, par Mireille-Caroline

Depuis que je suis retraitée et que le père Macron me barbote 100€(C.S.G) tous les mois, il est rare que je sorte le samedi.J’ai toute la semaine pour faire mes courses, accessoirement mes cadeaux de Noël.
Il y a différentes choses qui me chiffonnent par rapport à ce mouvement : Les personnages, les demandent et surtout les comportements. Et vu par moi les comportements violents et les appels au calme. Mais les pires des pires ce sont les chaînes d’informations.

Depuis hier soir les chaînes d’actualité en continue n’ont pas cesser de faire peur aux gens, de jeter l’anathème sur les demandent des "gilets jaunes".

ET leur grand dada ==> les gens des mouvances "ultra" (gauche et droite), le soucis est que les journalistes sont incultes et mettent dans l’ultra gauche des mouvements politiques de gauche identique au PCF.

Pour les ultra gauche il faut regarder au-delà du mouvement d’Olivier Besancenot.
Pour les ultra droite il faut regarder au-delà du mouvement de Marine Le Pen.

Les journalistes tout aussi détestables que les politiques.

Les politiques nous inventent la vie comme ils la voient. Ce qu’on vit étant totalement différents.

Les journalistes eux nous fabriquent l’actualité, pas celle que je vais découvrir si je sors de chez moi, mais celle qui va faire sensation, qui va flatter le gouvernement en place.

Le bouc émissaire tout trouvé est : jean-Luc Mélenchon.

Qu’a t-il encore fait cette fois ?

Il n’a quasiment pas parlé des gilets jaunes (dans l’extrait passé sur Franceinfo), NON !

il n’a pas appelé au calme

Crime de lèse majesté.

Je suis morte de rire devant autant de connerie télévisuelle.

Les journalistes sont comme les politiciens à la ramasse. Il n’y a plus qu’eux pour croire en eux.

En bas de chez moi il y a en principe une manif qui passe. Je n’entends rien. Pas un sifflet, pas un pimpom, pas de slogans....

Mesdames, messieurs les journalistes vous devriez avoir honte de mentir comme vous le faites à travers vos commentaires .

Un invité de LCI vient déclarer : "Il faut se méfier de l’effet de loupe des caméras, je viens de traverser Paris sans voir une seule voiture en flamme".
 :)
Et pan dans votre face...