Accueil > Mieux vaut en rire > Concierges, vous avez dit ?

Concierges, vous avez dit ?

49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54

dimanche 6 juin 2004, par Mireille-Caroline

Un numéroo et 6 épisodes
- 49 Concierges, vous avez dit ?
- 50 Proc√®s d’intention √ tous les √©tages
- 51 Ecole des femmes rue Pine
- 52 Ecole des femmes, rattrapage
- 53 Pipelettes et v√©t√©rantes
- 54 C’est totomatique
Dans les immeubles, les plus concierges ne sont pas toujours ceux qui remplissent la fonction. Ainsi, Lyne qui est une fl√®che comme chacun l’aura remarqu√©, semble avoir de vraies dispositions √ communiquer. Quitte √ dire n’importe quoi ! Elle rencontre Simon Revolver qui a emm√©nag√© le m√™me jour qu’elle ! Ces deux-l√ vont-ils trouver un terrain d’entente ? Surtout si Olive vient mettre son grain de sel..

- Simon :Lyne comment trouvez-vous cet immeuble ?
- Lyne : Propre et le concierge est quelqu’un de bien.
- Simon :Vous ne le trouvez pas un peu faf ?
- Lyne : Pourquoi, parce qu’il a des avis tranch√©s ?
- Simon :Oui, et des amis comme ce Hector.
- Lyne : Lui aussi est tr√®s bien, il donne une bonne √©ducation √ ses enfants.
- Olive : Salut ! Ca va mieux depuis la fiesta ?
- Lyne : Oui, je crois que les jeunes bolcheviques d’√ c√īt√© m’ont fait un peu boire.
- Olive : Tout de suite les grands mots !
- Simon :c’est vrai, Olive a raison, √ßa veut dire quoi bolcheviques ?
- Lyne : Des suppos du capitalisme et des collabos !
- Olive : T’es une grosse conne de fachotte, toi !
- Lyne : Pour qui elle se prend la d√©bile ! Moi j’aime les hommes, les vrais !
- Simon :Les gauchistes en sont de vrais, sauf qu’ils ne pissent pas en se la tenant avec le petit doigt en l’air.
- Olive : Si moi je suis une d√©bile, toi tu es une arri√©r√©e, tu t’es entendue √ la f√™te dimanche dernier ? Beno√ģt et R√©my n’en pouvaient plus de rire de tes conneries. antis√©mites !
- Lyne : Tu peux parler, chaque fois que tu l’as ouvert c’√©tait pour aboyer comme un roquet Rien de suivi dans tes propos T’es compl√®tement hyst√©rique ma pauvre fille
- Olive : Ma pauvre fille, tu te prendrais pas pour une marquise Z√©zette √©pouse X ?
- Lyne : Tant va la cruche √ l’eau qu’un beau jour elle se casse !
- Simon :Ben t’es pas encore barr√©e ?
- Lyne : Ai-je dit au revoir ?
- Olive : Casse-toi, ton salut on s’en fout !
- Lyne : Ce sont les plus g√™n√©s qui s’en vont, moi je suis pas g√™n√©e !
- Olive : T’es bien une fille √ fafs !
- Lyne : Et toi une fille √ te taper des hommes exotiques !
- Simon :Olive fonctionne peut-√™tre √ l’exotisme, mais toi t’es pas une lumi√®re en tout cas.
- Lyne : Tu pourrais √™tre poli, remarque je n’attends rien d’un gros communiste
- Simon :T’as tort, parce que ma main sur ta gueule, elle juste au bout de mon bras
- Lyne : Ah ! Et apr√®s vous allez dire partout que les fachos tapent les filles Mais vous √™tes vraiment des l√Ęches chez les rouges. Des l√Ęches, des menteurs et des tricheurs.
- Olive : Bien s√ »r, et chez tes potes les fafs, ce sont tous des agneaux, des enfants de cŇ“ur, des saints, la cr√®me de l’humanit√© ? C’est cela ?
- Lyne : Ce sont des hommes d’honneur !
- Simon :Mais elle en tient vraiment une couche cet avatar de fille.
- Lyne : Bande d’ethno-masochistes !
- Simon :Ca t’arrive de penser humain au lieu de pens√©e bout de terrain ?
- Lyne : Un humain sans terre n’a plus de rep√®res. C’est un apatride !
- Simon :Couillonne, nous sommes tous des descendants d’apatrides. Tous crois√©s portes et fen√™tres. Pas un qui puissent affirmer que dans ses anc√™tres, il n’y a pas des allog√®nes.
- Lyne : C’est toi qui le dit, c’est pas prouv√© ! De toute fa√ßon les hommes blonds sont plus beaux que les bruns.
- Simon :M√©lange pas la politique et tes go√ »ts cul, merci !
- Lyne : Mon cul aime les mecs que tu n’aimes pas et n’aime pas les mecs comme toi !
- Simon :Tant mieux pour lui, parce qu’une conne comme toi c’est pas demain que je la sauterais.
- Lyne : Je suis trop blanche et trop blonde √ ton go√ »t ? Je me demande ce que tu fous encore en Europe ?
- Olive : Il vient de te le dire, t’es trop conne, tu comprends rien √ la politique lis donc Indym√©dia !
- Simon :Va avec tes potes distribuer la soupe aux SDF fran√ßais et nous fais plus chier.
- Lyne : C’est cela et pendant ce temps, toi et l’autre allez avec vos potes aider des sans papiers ! Comme √ßa chacun de nos c√īt√©s nous oeuvrerons pour l’humanit√© ! De toute fa√ßon vous √ gauche, vous n’avez jamais rien fait pour les SDF fran√ßais et sans papiers, ils n’√©taient pas dignes √ vos yeux ou cela ne vous faisait pas assez publicit√©, √ßa n’aurait pas √©t√© assez m√©diatique... Pensez, on s’occupe de nos laiss√©s pour compte avant de s’occuper des malheureux d’ailleurs, c’est pas bien. Mieux vaut laisser crev√© nos habitu√©s ! Et si les n√ītres sont dans la merde, c’est parce qu’ils le veulent bien, c’est √ßa que tu penses.. Ici on a toujours eu des cloches ! T’oublies seulement un truc Revolver, avant les clochards ils le voulaient peut-√™tre, aujourd’hui √ßa peut nous arriver √ tous avec cette soci√©t√© imp√©rialiste. Et toi avec ta gueule de bon fran√ßais, si tu comptes sur les ethno-masos pour t’aider, tu pourras crever la gueule ouverte ! Tu seras bien content de trouver des fachos pour te filer un bol de soupe et un casse-cro√ »te au jambon ! Tu n’es rien qu’un nymbi !
- Olive : Elle m’√©nerve avec ses airs sup√©rieurs.
- Simon :C’est quoi un nymbi ?
- Lyne : C’est une personne qui joue √ se la raconter et √ la raconter g√©n√©reuse, mais qui ne supporterait pas d’avoir chez elle des gens qu’elle pr√©tend que la soci√©t√© devrait aider ! C’est le genre qui participe aux actions du DAL et qui monte des p√©titions pour faire expulser des familles d’immigr√©s de son immeuble. Des hypocrites, voil√ ce que c’est les nymbis !
- Simon :Salut ! T’es vraiment une fasciste !

***********************
Proc√®s d’intention √ tous les √©tages (50)

Quand des petites cervelles se rencontrent et qu’elles sont persuad√©es que c’est elles qui ont raison. Pas la peine de croire qu’elles finiront par trouver un consensus ! Le seul point sur lequel elles seront d’accord c’est qu’elles se d√©testent, et que ceux d’en face sont des gros cons plein de d√©fauts.

Olive et Simon ont opt√© pour la gauche, pourquoi ? Lyne Putinette a choisi la droite parce que les hommes qui s’y trouvent correspondent √ ses go√ »ts de femme. Comme elle a un certain app√©tit sexuel, elle sait pouvoir trouver ce qu’elle aime comme genre d’homme. La politique ? Lyne dans le fond, elle s’en fout.

- St√©phanie : Tiens ! Simon se sauve √ mon approche ?
- Olive : Mademoiselle, est une grosse fasciste et Simon fait de l’allergie.
- Lyne : C’est pas de ma faute s’il ne sait pas argumenter. Il n’est pas capable d’√©laborer une th√©orie, √ part balancer des insultes comme tu le fais toi aussi.
- Olive : Elaborer quoi avec des gens comme toi ?
- Lyne : Me prouver que j’ai tort !
- Olive : Mais tu as tort !
- St√©phanie : C’est quoi le probl√®me, Lyne a larguer Simon et Olive pense qu’elle a eu tort ?
- Lyne : Moi avec ce type ! Quelle horreur, √ßa ne risque pas les gauchistes au mieux ils m’ennuient au pire ils me saoulent.
- St√©phanie : Les filles vous √™tes des b√©casses. Pourquoi vouloir vous faire des mecs en fonctions d’id√©aux pilitoco-d√©bilo ? Je ne me pose pas de question moi. Un mec me branche, pas de probl√®me, je me le fais. Sa couleur politique, je m’en tape ! Pour en faire ce que j’en fais, √ßa ne changera pas la face du monde que je m’envoie en l’air avec un libertaire autoritaire, un chiroquoi ou un suppositoire de nazillon ! Y’a que les poujadistes, ceux-l√ ils ne sont pas consommables, les pauvres petits ch√©ris, ils ne peuvent pas faire l’amour n’importe o√Ļ !
- Lyne : St√©phanie, il y a des femmes biens qui r√™vent de se marier et de fonder une famille !
- St√©phanie : Oui, il y a m√™me des mecs bien aussi qui le font. Mam√®re vient d’en marier deux. Enfin, ceux-l√ ne sont pas consommables.
- Olive : T’es homophobe ?
- St√©phanie : Non, logique, je ne regarde que les mecs consommables, les autres n’existent pas √ mes yeux. Il peut leur arriver n’importe quoi, je m’en fous ! C’est pas mon probl√®me.
- Olive : Tu es une √©go√Įste, si c’est pas ton plaisir √ toi, les autres peuvent crever ?
- La m√®re Michu : Mais nous sommes tous et toutes √©go√Įstes. Toi aussi quand tu nous assommes avec tes clich√©s de gauchistes du dimanche, tu te fais plaisir !

**************
Ecole des femmes rue Pine (51)

La sociologie reste pour des gens engag√©s politiquement ou religieusement un ennemi du militantisme politique. N’allez pas leur parler de penser aux √™tres humains en tant que personnes seules et uniques, ils ne sont pas √©quip√©s pour comprendre et argumenter. ¬« Si on commence √ expliquer les comportements politiques √ travers des √©tudes sociologiques, √ßa ne va plus aller ! ¬ » C’est comme dire √ une personne qui croit en Dieu et qui pratique une religion ou √ une personne qui est embrigader dans une secte qu’elle fait cela parce qu’elle est pomm√©e dans la vie, ils auront toujours une phrase toute faite √ vous sortir...

— Olive : Je comprends en vous √©coutant, pourquoi il y a eu tant de collabos pendant la guerre !
— La m√®re Michu : Et si pour une fois, tu nous parlais de ce que tu connais ? Qu’est-ce que tu sais des collabos ? Des retransmissions t√©l√©vis√©es, des racontars de cellules ? Ben tu vois, moi ce que j’ai trouv√© de plus d√©gueulasse pendant la derni√®re guerre, c’√©tait les corbeaux. Il y avait tellement de corbeaux en France que les gestapistes n’enqu√™taient plus sur toutes les d√©nonciations qui arrivaient dans les commandantures ! Tu sais comment ils proc√®dent les corbeaux ? Ils d√©noncent des gens qu’ils n’aiment pas, tout en veillant bien √ rester anonyme !
- St√©phanie : Ca c’est colossalement d√©go√ »tant ! Je vais passer des annonces pour qu’on me donne des adresses de types bien mont√©s et qui tiennent la route, o√Ļ je pr√©ciserai que l’agent de renseignement devra rester anonyme. Vous croyez que √ßa va marcher ?
- Lyne : Tu es toujours comme √ßa ou tu le fais expr√®s pour nous taquiner ?
- St√©phanie : Comme √ßa, comment ?
- Lyne : A parler de fesses et de mecs.
- St√©phanie : Ma vieille, si je te parle de ma fa√ßon de voir la vie, tu va √™tre sid√©r√©e et ta copine Olive aussi ! Alors la seule vraie valeur qui ne d√©p√©rit pas √ travers les si√®cle, c’est le sexe ! Oui, j’aime faire l’amour, oui j’aime changer de partenaire, oui j’aime la recherche de mon plaisir personnel ! Oui je pense que ces messieurs sont meilleurs √ l’horizontal qu’en politique. Pour t’en persuader regarde le bordel qu’ils ont foutus sur Terre. Ca fait plus 6.000 ans que ce sont eux qui g√®rent, qui dirigent, qui d√©cident et vois o√Ļ nous en sommes arriv√©es ! On trouve des minettes comme toi et Olive en train de leur l√©cher le cul moralement, de dire comme eux, de devenir aussi idiote qu’eux et de pr√īner la violence. Ben ! Non, je ne suis pas d’accord, en tant que femme je d√©teste quand les hormones m√Ęles s’expriment trop fort, j’ai horreur des massacres, alors j’ai d√©cid√© d’oeuvrer pour l’humanit√©. Tous les mecs √ l’horizontal gav√©s de foutre comme chez les bonobos ! Une fois que les guerriers se sont vid√©s les burnes, ils n’ont plus envie de se taper ou d’assassiner, ils ont besoin de dormir. Ca te va ?

*************
Ecole des femmes, rattrapage (52)

Lyne tient absolument √ avoir un homme √ elle. St√©phanie et la m√®re Michu ont une vision de la vie plus terre √ terre. Ca fait longtemps qu’elles ont rang√© les histoires de prince charmant dans les tiroirs... St√©phanie et Juliette vont donc tenter de remettre les ¬« pendules √ l’heure ¬ » chez la fan d’identitaires et la mordue de gauchisme.

- Lyne : Tu ne veux pas d’enfants ?
- St√©phanie : Pour que des mecs nous pondent des guerres et que mes m√īmes aillent servir de chaire √ canon ? NON !
- Olive : S’il y a des guerres c’est √ cause des capitalistes et des fascistes.
- La m√®re Michu : Et les guerres civiles, c’est √ cause de qui ?
- Olive : Il n’y en a plus !
- La m√®re Michu : Ca pourrait bien revenir. Quand on entend des slogans comme : ¬« Pas de guerre entre les peuples, mais la guerre entre les classes sociales ¬ » ou ¬« pas de facho dans nos quartiers et pas de quartiers pour les fachos ¬ » Si cela ce n’est pas des appels √ une guerre, je me fais bonne sŇ“ur !
- Olive : C’est de la propagande !
- La m√®re Michu : Des appels au meurtre, oui ! En plus c’est hypocrite. St√©phanie √ raison, les mecs ne pensent qu’√ faire la guerre que se soit pour conqu√©rir un territoire ou pour faire valoir une id√©ologie, si tu observes, la finalit√© et le but c’est toujours un bain de sang. Il faudrait rester coh√©rente. Les gauchistes ne sont pas plus pacifistes que les fachos, ils sont en tous points identiques dans leurs comportements. Encore qu’avec le nivellement par le bas mis en vigueur par la gauche, √ gauche on trouve moins de mecs qui savent r√©fl√©chir et parler correctement. Il y a de plus en plus d’incultes √ gauche et les discours qu’ils balancent sont encore plus pauvres que les gens qu’ils sont cens√©s d√©fendre. L’intellectualisme de gauche ne sera bient√īt plus qu’un souvenir.
- St√©phanie : Tu l’as dit. Il serait temps que les gauchistes r√©apprennent √ parler et √ faire de la rh√©torique parce que l’opinion publique, dont ils se foutent royalement, aiment la chanson des mots. J’imagine mal une Olive ou un Simon captivant un auditoire avec leurs trois r√©pliques et leurs quatre invectives. Quand ils ont trait√© les gens de fachos, et qu’ils ont appel√© √ aller taper du faf, ils ont tout dit. C’est pas avec des conneries pareilles qu’ils vont s√©duire la foule ! Ils ne se cultivent pas assez, ils font trop d’actions terrain et n’ont pas beaucoup de gens capables de leur assurer une propagande qui soit en rapport avec ce que vit la masse populaire !
- La m√®re Michu : C’est pour cela qu’ils perdent de l’aura. S’ils croient que les gros bras qui cognent emportent les suffrages, ils se foutent le doigt dans l’Ň“il. D’ailleurs les identitaires l’ont compris. C’est pour √ßa qu’ils se lancent dans une campagne de charme... Va faire comprendre √ßa √ des gauchistes qui pensent que le combat se fait dans la rue et pas sur le Net !
- Lyne : C’est vrai √ßa !

*********************
Pipelettes et vétérantes (53)

C’est pas gagn√©, Olive et Lyne sont des petites nanas qui lassent de lire les magazines f√©minins, ont d√©cid√© de se donner le grand frisson en oeuvrant pour la bonne cause, celle des hommes. Que ne ferait-on pas quand on a √©t√© √©lev√©es comme elles, √ faire la r√©v√©rence et √ √™tre des petites filles mod√®les ! Juliette et St√©phanie ont du bouleau entre l’inculture d’Olive et les minauderies de Lyne ! Il y a de quoi se la prendre et se la mordre, si on en avait !

- Olive : L’instruction est une arme, mais nos poings aussi.
- La m√®re Michu : Une arme qui risque de se retourner contre vous ; si vous allez taper des gens qui ne font pas de violence. L’opinion publique verra d’un c√īt√© des jeunes qui tentent d’arranger des in√©galit√©s, comme ceux qui distribuent la soupe et de l’autre des racailles qui viennent les attaquer alors qu’ils ne font pas de mal ! Si cela vous amuse d’√™tre assimil√©s aux racailles des cit√©s, continuez, vous √™tes sur le bon chemin ! Mais, se sont vos ennemis qui attireront la jeunesse et les autres. Je ne suis pas certaine que ce soit votre but ! Il est temps de raccrocher les gants de boxe et de r√©fl√©chir comment couper l’herbe sous le pied de ceux d’en face !
- St√©phanie : Pour ma part je pense qu’une action en direction des femmes serait bien vue. Surtout que les fachos veulent remettre la femme au foyer !
- Lyne : Mais c’est normal, l’homme avec des f√©ministes comme vous deux a perdu ses rep√®res d’identit√© masculine.
- Olive : On ne peut pas √©ternellement mener un combat qui n’existe plus que dans la t√™te de vieilles f√©ministes aigries !
- La m√®re Michu : F√©ministes aigries, dis-tu ? Ma ch√©rie tu devrais ouvrir les yeux... En attendant, il faudrait aussi que la gauche prenne position contre les religions, toutes les religions. Quand on sait que Cl√©menceau a refus√© le droit de vote aux femmes en 1919 sous pr√©texte, je cite : ¬« que le droit de vote √©tait un droit naturel, mais que les femmes √©taient insuffisamment √©duqu√©es et qu’elles constituaient des proies faciles √ manipuler par les religions ¬ » on se demande s’il ne faudrait pas retirer le droit de vote aux hommes ? Quand tu vois l’extr√™me gauche se mettre √ genoux devant les islamistes, et ce sont des religieux politis√©s, quand tu vois les social-dem organiser une manifestation ’touche pas √ mon pote ¬ » pour les actes anti-s√©mites, je trouve en tant que femme que les religions sont beaucoup trop pr√©sentent dans les partis politiques.
- Olive : T’es une nazie toi aussi ! Ca ne te choque pas les tags dans les cimeti√®res et dans les √©coles ?
- La m√®re Michu : Ce qui me choque le plus, c’est que tout √ßa ne sont que des guerres de religions. Si on explique et que l’on parvient √ faire rentrer dans le cr√Ęne √ tout le monde que dieu n’existe pas et qu’il n’a jamais exist√©. Fini, les tags fini de nous faire des proc√®s d’intention parce que le conflit du moyen Orient on s’en fout. C’est notre droit ne de pas avoir d’opinion. C’est comme-ci on obligeait les gens en masse √ prendre parti dans le conflit qui opposait les Capulet et les Montaigu ! Quand on est pas juive, pas musulmane ou qu’on ne croit pas en dieu, ces histoires, si elles sont regrettables, et elles le sont, ne font qu’augmenter notre ins√©curit√© en tant que femme. Il y a plus grave que des dessins, tous les jours en France 5 femmes meurent de mauvais traitements impos√©s par les hommes, et je ne te parle pas du nombre de femmes viol√©es tous les jours. Tu vois des manifestations de la population pour ¬« hurler ¬ » leur indignation dans les rues ?
Les violences faites aux femmes reste le plus grand g√©nocide faites √ une population, √ une communaut√© et personne ne s’en √©meut vraiment ! Alors si les partis politiques et religieux dirig√©s par des hommes veulent faire leur cirque, ils le feront sans moi. Les religions veulent nous imposer une fa√ßon de nous habiller, comme ci nous les femmes n’√©tions pas capables de savoir ce qui est bien pour nous ! Les partis politiques voudraient qu’on fasse le coup poing avec eux ! Quand les femmes r√©pugnent √ le faire, elles se font trait√©es de poseuses.
Vraiment les nanas qui suivent une religion ou un parti politique se font avoir jusqu’au trognon... Si dire cela c’est √™tre nazie, alors oui je suis une nazie anti g√©nocide f√©minin. Mais √ mon avis, les gens ont d√©finitivement rang√© le nazisme dans l’√©tag√®re histoire car ils ne savent plus ce que c’√©tait ! Sur ce, je vais faire de l’Internet !

****************
C’est totomatique (54)

Le totomatisme est un nouveau concept politique. Les autonomes qu’ils se nomment. Rue Pine au niveau de l’autonomie ils n’ont plus besoin de beaucoup de le√ßons. Surtout en mati√®re de pipelettage et d’√©changes de point de vue. Ils ont les r√©ponses automatiques. Pas toujours tr√®s heureuses, mais souvent d√©cal√©es..

- Zeig : Clap ! Clap ! Y’a pas √ dire quand les femmes se m√™lent de politique c’est marrant !
- Hector de Mersan : Moi je ne dirai qu’une chose, mesdames prenaient exemple sur ce petit ange blond qu’est Lyne !
- St√©phanie : Ecoute Totor, ca ne me g√®ne pas de pieuter avec des mecs de ton bord, mais pas question de leur faire la lessive. Vous √™tes pas plus handicap√©s que nous ! Vous avez deux bras, deux jambes, alors assumez !
- Hector de Mersan : St√©phanie, je trouve que tu es bien famili√®re avec moi, j’aimerai que tu cesses de m’appeler Totor !
- Zeig : Je t’interdis de parler avec ma femme √ l’avenir ! Manquerait plus qu’elle me refile la corv√©e de machine √ laver.
- Olive : Pourquoi vous avez peur qu’elle vous mordre ?
- Zeig : Qui ma femme ?
- Olive : Non, la machine, d√©cid√©ment les mecs de droite ne comprennent rien. Et la m√®re Michu qui nous dit qu’ils sont plus intelligents ! Qu’elle conne celle-l√  !
- Hector de Mersan : ha bon ! Juliette √ dit que nous √©tions plus intelligents que les gauchistes !
- St√©phanie : Ne r√™ve pas Totor, elle parlait en g√©n√©ral, elle ne t’as pas nomm√©. A mon avis, elle pensait √ Aldaric.
- Olive : C’est vrai que lui pour un facho, il est sympathique !
- Lyne : Qui c’est ?
- Zeig : Un super pote √ moi et √ Hector, il vous plairait. Je vous le pr√©senterai quand il reviendra.
- Lyne : Il est c√©libataire ?
- St√©phanie : Je ne suis pas s√ »re que tu le branches ?
- Lyne : Pourquoi il est homo ?
- Olive : T’as quelque chose contre les homos ?
- Lyne : C’est contre nature !
- Hector de Mersan : je vous le dis, qu’elle est bien cette petite.
- Olive : Tu parles ! Homophobe, raciste, antis√©mite, capitaliste et conne.
- Zeig : Je dirais qu’elle est parfaite !
- St√©phanie : Parfaite pour faire une bonne femme de fachos. Z√©zette √©pouse X.
- Zeig : Nos femmes valent cent fois mieux que toi !
- St√©phanie : On ira tous au paradis, m√™me moi ! Je pr√©f√®re quand m√™me √™tre une folle du cul que marier √ un tyran !
- Olive : Tu vois t’es d’accord avec moi, les fafs sont des tyrans !
- St√©phanie : Mais, tes potes gauchos aussi, te fais pas d’illusions. Comme les autres, tout juste bons √ mettre √ l’horizontal. Pendant ce temps l√ , ils ne disent pas de conneries.
- Beno√ģt : Ca tombe bien, j’ai ma crampe √ tirer, on va chez toi ?
- Lyne : Quelle horreur, mais tu traites les femmes comment toi ?
- Beno√ģt : Comme elles veulent ! Je suis pas contrariant. St√©phie aime se faire tirer, moi j’ai besoin, je fais plaisir √ St√©phie. O√Ļ est le bl√®mepro ?
- Hector de Mersan : Il est temps qu’un gouvernement vienne r√©apprendre les vraies valeurs √ l’humanit√© !
- Olive : C’est quoi vos vraies valeurs.
- Lyne : Rendors toi, tu n’y comprendrais rien.
- Olive : O√Ļ je comprendrai trop bien !
- St√©phanie : La seule vraie valeur, c’est le sexe ! Tous nos actes sont induits par lui ! Vive la guerre du sexe ! ha ! ha ! ha !
- Hector de Mersan : St√©phanie veuillez aller vous accoupler avec votre Bonobo de Beno√ģt. Merci de laisser parler les gens s√©rieux.
- Beno√ģt : Tu sais ce qu’il te dit le bonobo ?
- Hector de Mersan : Non, et je serai curieux de l’entendre ?
- Beno√ģt : Je te file ma banane dans le cul si tu continues √ dire des conneries !
- Lyne : Hoooooooo ! Mais t’es vachement vulgaire !
- Beno√ģt : Il para√ģt que √ßa pla√ģt aux filles ! Elles aiment les machos virils.
- Lyne : Certes, mais bien √©lev√©s
- St√©phanie : H√Ę ! Ma ch√®re la derni√®re fois que je me suis laiss√©e trousser par un ami de madame, il a eu l’obligeance de se la tenir avec le petit doigt en l’air pour me la mettre. C’√©tait trop fun ! Bon, Beno√ģt l√ je ne peux pas, j’ai un rendez-vous. Ciao tout le monde.

***************

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion |†s’inscrire |†mot de passe oublié ?