Accueil > HISTOIRE > Personnalités célèbres > LES DANGERS ET HEROS DE l’HIVER

LES DANGERS ET HEROS DE l’HIVER

mardi 28 septembre 2004, par Mireille-Caroline

Les dangers de l’hiver avaient des noms : Spectres, revenants, morts vivants, vampires, Nosphératus, loups-garous, chien de l’enfer, diablotins sulfureux, incubes (mâles), succubes (femelles). Les Celtes les nomment encore « Horde » ou « Vassalerie des Unseelie » (vassalerie des maudits). Les héros sont, les nains, les gnomes et Bon Enfant avec sa concubine Chauchevieille, maintenant il s’appelle Père Noël et n’a plus de copine, mais des lutins...

De même que les fées et les elfes jaillissent au printemps, les nains et les gnomes refont surface au début de l’automne et du mois d’octobre.
La tradition orale revue et corrigée par deux milles ans de christianisme nous les décrit comme : Courts sur pattes, laids et ridés. En réalité, ils sont joviaux, grimaçants et râleurs. Ils oeuvrent sous terre pour que l’équilibre de la nature soit préservé. On ne les voit à la surface qu’à la tombée de la nuit. Ils regagnent les entrailles de la terre avant le lever du jour afin de pas être pétrifiés et changés en rochers.

Les gnomes, ne craignent pas les rayons du soleil, mais habitent aussi sous la Terre. Dans la famille des nains, ce sont les savants. Gnomé en grec signifie « intelligence ». Pendant des siècles, ils ont guidé les humains vers des gisements de métaux précieux et de pierres fines. La cupidité des mortels les a rendu méchants et laids.

Le grand héros du paganisme reste une figure emblématique de l’hiver. Depuis la nuit des temps il est célébré lors du solstice de l’hiver le 24 décembre. Son nom est sur toutes les lèvres... On le craint ! Gare ! Aux méchants garnements, ils auront des fessées. En ce beau soir qui marque l’entrée de la renaissance de la nature, les vilains reçoivent un châtiment en récompense de leurs mauvais comportements.

Dans certaines régions, Saint Nicolas accompagné du père fouettard débute sa tournée le 6 décembre. Hans Trapp ou Ruppelz c’est ainsi que l’on nomme, dans les pays de langue germanique, le Croquemitaine qui donne les fessées et emmène les très vilains dans sa hotte en osier.

Plus bas en pays Vaudois, le Bon Enfant vient à « cabillon » sur son âne, la nuit du 24 au 25 décembre, distribuer des cadeaux. Mais, gare à la sorcière Chauchevieille qui vient jouer des vilains tours ou jeter des sorts si vous n’avez pas été sages...
Dans ce canton, Bon Enfant et Chauchevieille forment un couple inséparable. C’est la sorcière qui prépare soigneusement la hotte de Bon Enfant. Elle prend soin de la remplir de cadeaux pour les gentils et de verges pour fesser les galopins.

Plus au Nord de l’Europe, en Suède et Norvège, la nuit du solstice d’hiver s’appelait la fête de JUL TOMTE. Les nains Tomtes descendaient par la cheminée des maisons pour déposer des cadeaux. Pour les remercier, il était d’usage de laisser un verre de lait et une prise de tabac près de l’âtre.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?