Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > Histoire politique et littérature > Régionales 2004, 20 heures

Régionales 2004, 20 heures

Recul de l’abstentionnisme 65% d’inscrits sont allés aux urnes, soit 2% de plus que dimanche dernier.

lundi 29 mars 2004, par Mireille-Caroline

Dès le début de l’annonce des premiers résultats, la tendance française est pour les uns « un vote sanction », pour d’autres un vote zapping, pour d’autres encore un vote en toute conscience. A 22h15 sur la France Métropolitaine 21 régions sur 23 ont voté à gauche. Ce qui semble être sensationnel pour les commentateurs ce sont les régions qui traditionnellement à droite viennent de basculer à gauche comme, l’Ouest. Ce qui est une grande première. Le Doubs qui était à droite depuis 1913 vient de basculer à gauche.

Nous avons recueilli les propos de certaines personnalités.

- Monsieur COPE : « Des votes qui contestent la droite parce qu’ils votent traditionnellement à gauche. .. Ce qui compte aujourd’hui est de poursuivre les réformes. Renoncer aux réformes serait suicidaires. »

- Monsieur de VILLIERS : « La Vendée se renforce à droite.1° La droite a perdu la confiance des électeurs. 2° Ne pas faire un coup de barre à gauche. 3° Le vote zapping des électeurs sanctionne les gouvernements qui ne gouvernent qu’en prenant les ordres de Bruxelles. »

- Madame BUFFET « C’est pas un vote zapping, c’est un vote en toute conscience que les français on fait. »

- Monsieur DRAY : « La gauche est majoritaire toute seule. » A l’attention de l’UMP : « C’est pas du courage de s’attaquer aux acquis sociaux. Ce ne sont pas des réformes. »

- Mademoiselle LE PEN : « Dieu merci, on a conservé nos 15 élus locaux. Un conseillé FN ça vaut quatre conseillés chez les autres. Le vote utile qui est une arnaque. L’UMP prend une sanction qu’elle mérite, elle n’avait qu’à faire une politique nationale.

Commentaires de France3 régionale, tous les ministres du gouvernement qui se présentaient ont été battus dans les régions.

En directe des régions

- Monsieur LE PEN : « Parce qu’il y a un électorat qui est Incohersiblement stupide qui croyant voter utile, ne lui est d’aucune utilité. »

- Monsieur SARKOZY : Il appartient maintenant à la majorité d’en tirer les conclusions qui s’imposent

- Monsieur RAFFARIN : « L’action doit être plus efficace, l’action doit-être plus juste. Il est important de se souvenir de ce qui a été fait par ce gouvernement, et que la gauche n’avait rien fait. »

- un Monsieur du FN en Ile de France : « On a tout à faire. Au FN on va se battre sur votre tramway, on ca se battre sur votre discrimination positive. »

- Monsieur DUPONT-AIGNAN : « On explique pas pourquoi on fait des réformes. C’est pourquoi il faut changer de méthodes et d’objectifs. »

Quelles conclusions en tirer ? S’il est clair qu’il y a eu un vote sanction contre le gouvernement actuel, il ne faut pas non plus oublier que lors des élections présidentielles en 2002, il y avait près de la moitié des votants qui avaient élu Jacques CHIRAC chef de l’UMP que pour ne pas voir un FN au gouvernement. On peut donc penser qu’effectivement une partie des français ont voté contre le gouvernement pour sa politique depuis deux ans, mais il ne faut pas ignorer que c’est aussi une manière pour le peuple de rappeler qu’il se reconnaît plus dans la gauche plurielle que dans la droite plurielle.

A un moment où il est question de décentralisation, les régions risquent de se voir déléguer plus de responsabilités. D’autres problèmes viendront de cette décentralisation, car il faudra que le gouvernement, toujours UMP mette la main à la poche pour aider les régions...

C’est sans doute-là que les Français attendent les politiques. Vont-ils enfin réussir à travailler ensemble et cesser de dire non systématiquement quand l’idée vient du bord opposé. Certains comme Monsieur COPE s’engagent dans cette voie. En revanche, les élus du FN eux promettent de s’opposer pour faire avancer les choses. Cette élection régionale a pris une dimension nationale, et le FN a vu le nombre de ses voix diminuer.
On peut avancer contrairement à ce pense Monsieur Jean-Marie LE PEN que si cela a été possible, ce n’est pas dû au fait que l’électorat est stupide, bien au contraire, un gouvernement de droite qui appauvrit la majorité des français, les Français ont compris, le FN étant encore plus à droite, ils savent maintenant à quoi s’en tenir. Il ne suffit pas de dire qu’il faut une politique nationale pour charmer les Français, il faudrait surtout éviter de leur dire qu’un gouvernement ne doit s’occuper que de l’armée, de la police et de la justice.

On le sait ce soir au vu des résultats, les français attendent autre chose d’un gouvernement. Ils attendent de voir appliquer au pied de la lettre leur devise « Liberté, Egalité, Fraternité » Si nous étions en 1789, une France aussi rose avec une Vendée toujours à Droite, et tous les ministres du gouvernement non élus, des têtes seraient tombées... Elles le sont ce soir virtuellement. Il ne reste plus qu’à attendre ce que le monarque CHIRAC va décider.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?