Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > La dure vie de militant

La dure vie de militant

samedi 5 juin 2004

Aujourd’hui à Paris ont été organisées deux manifestations. L’une pour protester contre la réforme de la sécurité sociale, l’autre pour dire au président des USA que si Chirac l’a invité, le peuple lui n’est pas d’accord.
Tous ces cortèges ça draine du monde et quand on est militant, on chôme pas.

Nous avons suivi Benoît militant à la CNT et Red-Skin. Pas un petit joueur qui a le temps de faire du combat politique sur le Net celui-là (clin d’œil à Black Sun) !
- 14 heures départ de son domicile via Place de la République (Paris)
- 15 heures le point de ralliement a changé, les cénétiste doivent se retrouver devant le 53 boulevard Voltaire (Paris 11ème) C’est à l’embranchement des boulevard Voltaire et Richard Lenoir.
- 16 heures toujours devant le 53, son organisation laisse passer toutes les autres organisations.
- 16h15 la LCR vient de passer, la CNT se met en mouvement, elle ferme la marche.
- 17 heures arrivée place Léon Blum (Mairie du 11ème), mais avant la mairie deux formations ont changé de trajectoire, bifurcation à hauteur de Saint-Ambroise par la rue Popincourt pour la CNT et bifurcation rue Sedaine pour la LCR.
- 17h15 ils sont derrière la LCR rue Sedaine. Alors que tout le reste de la manifestation anti reforme sécu continue son parcourt jusqu’à la Place de la Nation.

Pourquoi cette bifurcation des anarco-libertaires et des Trotskistes ?

Tout simplement parce qu’ils participent aux deux manifestations. En effet Benoît va amaintenant aller manifester contre la présence de Bush sur le territoire Français, à la Bastille.

A 18h30 Benoît est de retour chez lui. Ce soir une grande fête est donnée dans le 91 en l’honneur des 5 ans de Barricata, c’est toujours du militantisme, mais festif.


Voir en ligne : Festival antifa