Accueil > POLITIQUE foutage de gueule > Chers candidats à la présidentielle

Chers candidats àla présidentielle

Ce que m’inspirent vos tirades

mardi 24 avril 2012, par Mireille-Caroline

De M. Sarkozy Ă Madame Le Pen en passant par ValĂ©rie PĂ©cresse et autres lieutenants du parti sortant, je les entends dire et affirmer des Ă©normitĂ©s dans la mesure oĂą ils ne dĂ©veloppent pas l’assistanat. Je suis comme la majoritĂ© des français ma prĂ©occupation principale reste le chĂ´mage, ensuite les contrats de travail oĂą l’on trouve de tout, puis les entreprises qui commandent du travail et qui ne le paient pas en temps et en heure et enfin le plan Ă©conomique pour rĂ©duire la dette sans nous plonger dans la rĂ©cession oĂą tous ceux qui sont sous le seuil de pauvretĂ© la vive au quotidien.

L’assistanat

ChĂ´mage

Que mettent dedans Madame PĂ©cresse et Monsieur Sarkozy ?

S’il s’agit des indemnitĂ©s de chĂ´mage, je leur conseille de revoir leur histoire du travail en France. Pourquoi cela a-t-il Ă©tait crĂ©Ă© ? Qui les finance ?
Créées pour permettre aux personnes vivant une période de non emploi de ne pas être sans ressources, les indemnités pour chômage sont financées par les salariés et les entreprises.
Que les entreprises y participent n’est que justice puisque ce sont elles qui peuvent plonger les salariĂ©s dans la prĂ©caritĂ©. Que les salariĂ©s les financent est juste aussi, cela leur permet de percevoir plus.
On peut l’appeler sans rougir « l’ASSURANCE CHĂ”MAGE  » et qui dit assurance ne dit pas dons, ni charitĂ©.

Il faut arrĂŞter d’assimiler les chĂ´meurs Ă des assistĂ©s, ils paient assez cher en cotisations pour avoir droit Ă un retour sur investissement.

Vu la conjoncture Ă©conomique, la facilitĂ© avec laquelle les entreprises ont pu dĂ©localiser, on peut mĂŞme dire aujourd’hui que ce sont plus des indemnitĂ©s que l’on verse , mais un dĂ©dommagement parce que la RĂ©publique n’a pas su protĂ©ger ses salariĂ©s contre la pĂ©nurie de travail…

Retraites

CalquĂ©es sur le mĂŞme principe financier que l’assurance chĂ´mage, elle a pour but de permettre de vivre quand on est plus en âge de travailler. N’Ă©tant pas suffisante, tout le monde cotise Ă une assurance complĂ©mentaire.

Les retraitĂ©s ne sont pas des assistĂ©s, ils ont cotisĂ© tout au long de leur vie professionnelle pour bĂ©nĂ©ficier d’un pĂ©cule versĂ© mensuellement quand vient l’âge de la retraite. Dire que cela est juste oui et non. Car, depuis quelques annĂ©es nous assistons Ă un allongement des annĂ©es de travail pour prĂ©tendre Ă prendre sa retraite. Pour ceux qui sont nĂ©s Ă partir de 1953 cela devient l’arlĂ©sienne. Chaque annĂ©e la caisse de retraite allonge le temps de cotisation.

RĂ©sultats, les prĂ©tendants Ă la retraite d’il y a 5ans, sont obligĂ©s de rester au chĂ´mage. Car plus ils avancent en âge moins on les sollicitent pour du travail.

Mesdames et Messieurs de l’UMP, vos assistĂ©s que vous stigmatisez sont vos victimes.

Quand le président sortant àgrand effets de manches nous sort la tirade du 1er mai. Voulant ainsi faire plaisir àun hypothétique électorat pour le 6 mai, il se met àdos tous ceux qui sont au chômage par la faute de sa politique.

Si en France il y a des gens qui en ont marre de travailler pour ceux qui chĂ´ment, cela doit dater des annĂ©es 2000. Aujourd’hui tout le monde Ă peur de perdre son emploi.

Et si ça dĂ©frise le prĂ©sident sortant les gens qui n’ont pas d’emplois, il n’avait qu’Ă faire en sorte que les industries et entreprises restent en France.

Lors de la campagne quand j’ai entendu un politique nous expliquer que l’Afrique et l’Asie avaient tout miser sur le travail de fabrication et d’usine pour leur peuple, j’ai hurlĂ© : « Oui, en le prenant chez nous avec la bĂ©nĂ©diction des entreprises françaises…

Le 1er MAI sera la vraie fĂŞte du travail au titre du « le Travail une denrĂ©e en voie de disparition  » fĂŞtons-le avant qu’il disparaisse Ă jamais.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?