Accueil > Soci√©t√© > L’emploi √ temps plein

L’emploi √ temps plein

Comment se d√©finit-il ?

mardi 4 juillet 2006, par Mireille-Caroline

Entre la gestion en flux tendu et les carnets de commandes, l’emploi √ temps plein requiert de la polyvalence. Pour les entreprises qui se tournent √ l’international la multiplicit√© des t√Ęches devant √™tre accomplies par le salari√© lambda rel√®ve parfois des travaux d’Hercule !

Sommes-nous bons √ tout et en tout ?

Le march√© de l’emploi est en pleine √©volution, ceci n’est pas une nouveaut√©, nous le savons tous !
Ce qui est moins su, surtout moins avou√© pour les uns et redout√© pour les autres, c’est que le fait que toutes les entreprises travaillent en flux tendu et au carnet de commandes, l’emploi √ plein temps √ r√©ellement chang√© de profil en ce qui concerne le temps pass√© et le besoin de sa r√©alisation. Nous ne sommes plus dans une dynamique de production de masse.

De m√™me qu’en 2010 il est un fait certain que les allocations retraite seront tr√®s r√©duites, √ √©ch√©ance plus ou moins br√®ve le travail √ temps plein pour la majorit√© des secteurs sera une denr√©e rare, car ne refl√©tant plus les besoins des entreprises.

Beaucoup de candidats recherchent aujourd’hui des postes stables en CDI. Les entreprises rencontrent des difficult√©s pour combler cette attente. R√©sultat les propositions d’emploi exigent de plus en plus de polyvalence, ce qui rend de moins en moins accessible la plupart des offres de recrutement.

La r√©alit√© est que si les entreprises pouvaient sans heurter les habitudes, proposer des postes en vacation dont le nombre d’heures correspondrait uniquement √ leurs besoins, nous serions plus nombreux √ travailler.

Le descriptif des comp√©tences des annonces est assez significatif de l’inad√©quation entre les besoins des uns et la recherche des autres. Les annoncent mettent de fait, la barre tr√®s hautes en mati√®re de polyvalence , ce qui fait perdre aux entreprises et aux candidats des chances qui n’existeraient pas, si l’offre portait sur des comp√©tences sp√©cifiques et des postes bien pr√©cis.

Citons par exemple, le m√©tier de r√©dacteur pigiste. On ne lui demande en principe que d’enqu√™ter et de r√©diger accessoirement d’√™tre sp√©cialiste d’un domaine et pouvoir justifier d’une exp√©rience similaire. Le pigiste travaille en g√©n√©ral chez lui et √©crit pour plusieurs supports. Il a donc plusieurs patrons. L’avenir de la fonction travail c’est cela ! N’employer que pour une t√Ęche bien pr√©cise dans un temps donn√© bien d√©termin√©.

Le travail en vacation est certes pr√©caire dans une certaine mesure, mais il offre l’avantage de rester en prise constante avec le travail.
Le vacataire se transforme en entrepreneur (en quelque sorte) qui prospecte r√©guli√®rement afin d’avoir lui aussi un carnet de commande rempli.

Le CNE est une d√©marche vers ce type de fonctionnement, mais il reste tout de m√™me li√© √ un emploi bas√© sur la semaine de 35 ou 39 heures pour les TPE. Ce qui implique une polyvalence terrain. Il est √©vident qu’un employeur ne peut se permettre de payer une personne 39 heures par semaine pour un travail qui n’en n√©cessite que 2, 5, 10, 15, etc.

Entre vacation et CNE, la vacation offre un avantage pour le salari√© celui de conna√ģtre le temps r√©el que va durer sa mission. L’avantage pour l’employeur est une r√©mun√©ration du service moins co√ »teuse que l’int√©rim et ne suppose pas de devoir occuper le salari√© √ des t√Ęches pour lesquelles il sera moins comp√©tent, voir incomp√©tent.
Nous avons tous nos points forts et nos points faibles, nous pouvons tous √™tre efficaces sur des domaines, mais nous ne sommes pas bons en tout. Ainsi pour reprendre l’exemple du pigiste, l’on peut √™tre un bon r√©dacteur et ne pas conna√ģtre l’anglais, ce qui n’est pas r√©dhibitoire s’il s’agit d’√©crire pour un public francophone.
C’est pourquoi l√ encore la vacation est la solution pour le salari√© et le chef d’entreprise, chacun y trouvant son compte. Restera dans l’avenir √ bien d√©finir les balises qui entoureront ce contrat de travail, voir √©tudier et mettre en place au niveau national des textes tr√®s clairs auxquels tous les acteurs du march√© du travail pourront se r√©f√©rer et y trouver mati√®re √ √™tre s√©curis√©.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion |†s’inscrire |†mot de passe oublié ?