Accueil > Société > Ecrire

Ecrire

Pour soi ou pour être lu

vendredi 18 décembre 2015, par Mireille-Caroline

Ce qu’il y a de bien dans l’√©criture c’est que l’on peut √©vacuer ce qui nous obs√®de, nous perturbe, nous enthousiasme, nous interroge, etc.…

Est-ce aussi efficace lorsqu’on atteint un certain niveau de z√©nitude ? A-t-on toujours envie d’√©crire ? De parler de soi, de ses id√©es et points de vue ?
Rien n’est moins certain, l’angoisse de la page blanche voir plut√īt la flemme de pondre un article. A moins qu’√ la place d’√™tre zen on a pris tellement de distance avec ce qui f√Ęche que tout nous est √©gal.

Ce site o√Ļ vous pouvez consulter nombre d’articles traitant de beaucoup de sujets est le reflet de ce que vous avez lu dans le chapeau. A une √©poque le besoin d’√©crire et de partager nos points de vue se faisait sentir √ travers les rubriques.

Puis est survenu un changement professionnel et la s√©curit√© on fait que les articles se sont petit √ petit espac√©s pour presque s’arr√™ter.

L’envie de r√©diger s’est estomp√©e. Ce n’est pas de l’indiff√©rence face √ l’actualit√© et les faits de soci√©t√© qui nous entourent. Cela tient simplement au fait que l’on rationalise.
Pourquoi faire 2 pages d’un fait alors qu’il peut parfaitement se r√©sumer en quatre √ cinq lignes ?
Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple. On pourrait dire qu’en fait l’important est d’aller √ l’essentiel.

Ce qui revient √ dire que les √©crits que l’on produit apr√®s une grande p√©riode d’inactivit√© r√©dactionnelle ne servent plus de th√©rapie.
Et pourtant nombre de faits sont sujets √ controverse : la politique et les d√©clarations et d√©cisions des politiciens, la publicit√© et les messages implicites qu’elle envoie qui sont d√©chiffrables sans pour autant √™tre une lumi√®re, les grandes administrations auxquelles nous sommes confront√©es (Ex. : P√īle Emploi, les assurances, les banques…), les s√©ries t√©l√©vis√©es… Sans oublier les comportements de masse face √ certains √©v√©nements.

En conclusion il y a beaucoup √ dire, cependant est-ce que cela sert ? Les politiciens seront toujours aussi anguilles dans leurs d√©clarations, les publicistes persistent √ croire qu’ils peuvent nous leurrer, les administrations font toujours autant de publicit√© mensong√®res (les assurances) s’arrangent pour prendre notre argent et trouvent toute sortes de bonnes raisons pour ne pas honorer leur contrat (quand elles ne tentent pas d’ignorer leur propres lois : Pole Emploi et l’Unedic. Quant aux humains ils se comportent toujours comme des moutons ( ¬« M√™me pas peur ¬ », un p√©tard √©clate et tout le monde se met aux abris)…
On peut penser qu’√©crire aide quand on a besoin d’√©vacuer un trop plein d’√©motions et ne pas √©crire permet de se faire oublier du monde virtuel.