Accueil > SCIENCES > Psycho et comportements

Psycho et comportements

de l’animal et du scientifique lequel est le plus b√™te ?

samedi 14 février 2004, par Mireille-Caroline

Les sociologues et les ethnologues observent nos comportements, les psychologues nous expliquent pourquoi ont fait quoi. Les animaux ont moins de chance que nous, ils n’ont que les √©thologues pour parler d’eux. M√™me si votre v√©t√©rinaire entend votre M√©dor en psychoth√©rapie.

Ce qui va suivre est cens√© d√©coiffer, mais en pr√©ambule citons Alain Gallo qui dit √ peu pr√®s ceci, la psychologie animale repose souvent sur des exp√©riences faites en laboratoire et l’√©thologie elle se base sur l’√©tude faite en milieu de vie. On ne dit pas en milieu naturel chez les √©thologues, car la nature n’est pas un concept.

Tous ceux qui emploient le mot nature pour d√©signer ce qui nous entoure, l’air, le vent, la terre, les arbres, les b√©b√™tes, les orages, ce sur quoi nos pieds reposent et notre environnement, ont tout faux. Les quatre √©l√©ments (eau, air, terre et feu) aujourd’hui se d√©signent sous l’appellation √©thologiste ¬« le milieu de vie ¬ ».

Vous constaterez √ travers l’explication d’Alain Gallo qu’en mati√®re animale le psychologue et l’√©thologue auraient tendance √ s’opposer. A commencer par le choix du milieu d’√©tudes scientifiques. Le psychologue travail en laboratoire et cr√©e artificiellement des situations. L’√©thologue lui base ses conclusions √ partir d’observations faites dans le milieu de vie de l’animal.

En clair, quand l’√©thologue √©tudie le comportement de la fourmi ou de la marmotte, il s’installe √ l’int√©rieur de la fourmili√®re ou du terrier. Gr√Ęce √ cela nous savons tout sur l’enterrement des fourmis. Chez les fourmis on pratique une c√©r√©monie fun√©raire.

[en apart√©, c’est pour cela qu’il y a des fourmis noires.]

Qui m’a dit que les scientifiques ne se contredisaient pas ?

Je ne suis pas une balance, donc je ne donnerai pas mes sources. Mais, n’emp√™che qu’√ ¬« l’√©cho du village ¬ » il y en a qui pr√©tendent que j’√©cris des choses fausses ! Mon Ň“il ! La r√©alit√© c’est que j’ai √©crit un papier qui n’allait pas dans le sens de la chapelle du ou de la pseudo scientifique qui l’a lu. Du coup, ce papier qui est vrai, a √©t√© refus√© avec plein de mensonges comme motifs. Mais que voulez-vous quand les scientifiques se m√™lent de vouloir concurrencer les journalistes d’actualit√©, il ne faut pas s’√©tonner que ces derniers se m√™lent de vouloir expliquer la science.

Parmi les espions du comportement, on trouve des gens c√©l√®bres, Pavlov, Darwin (encore !), Lamarck, de R√©aumur, Louis Buffon, Watson le p√®re du b√©haviorisme, Lorenz qui en r√©action (pas d’accord) fonde l’√©thologie (courant objectivisme)*

Certains de ces observateurs √©crivent en toute bonne foi que ¬« toute science est humaine ¬ » Nous allons faire une pause et penser :

1) La vivisection est humaine ?

2)Je suis humaine, donc suis-je une science ?

3) La physique, les math√©matiques, la chimie sont-ce des sciences humaines ?

Les éthologues des gens très sérieux

Dans leur rang, un contemporain c√©l√®bre, Boris Cyrulnik qui las d’√©tudier les animaux est devenu p√©diatre, du moins c’est ce qu’il en ressort de ses derniers livres..

Les √©thologues quand ils souhaitent parler de nos d√©sirs ou de nos motivations, que nous, nous expliquons en citant un mode de vie animal (anthropomorphisme), font appel √ l’histoire psychologique de la race animale nomm√©e.

Exemple nous :

Certains vont se comparer √ des grizzlys pour leur mode de vie en solitaire et malgr√© tout sociable avec l’homme, pourvu qu’il soit domestiqu√©.

D’autre font se r√©f√©rer au loup et son mode de vie en meute o√Ļ le chef √ toujours raison.

Dans ces deux cas nous faisons de l’anthropomorphisme. L’√©thologue ne l’entendra pas de cette oreille. Il va vous faire un discours sur l’histoire des ours ou des loups depuis leur existence et va tenter de vous prouver que votre mode de vie ne peut √™tre comparable √ celui de l’animal.

Evidemment nous n’√©voluons pas dans le m√™me milieu naturel. Mais en dehors de cela, un humain solitaire se sentira plus proche d’un grizzly que de son voisin palier. CQFD

Les physiologistes

Pavlov pas √©thologue mais physiologiste, pour d√©montrer le lavage de cerveau ou la manipulation, s’est amus√© avec un chien.. Pour cr√©er des stimulus artificiels dont le but √©tait d’activer les glandes salivaires, il faisait sonner une cloche avant de lui introduire dans la bouche un morceau de viande (le chien √©tait harnach√©). Au bout d’un certain temps le toutou entendant la cloche bavait d’envie en attendant la viande.

Imaginez ce pauvre chien en p√©riode de guerre avec le tocsin qui sonne √ tout va ...

Le but des exp√©riences de Pavlov √©tant de d√©montrer que tout √™tre humain r√©agissez √ des stimulus naturels, mais que ces derniers pouvaient √™tre d√©sactiv√©s au profit de nouveaux stimulus artificiels. Tout le monde a entendu parler des messages subliminaux ! Les fameuses sonneries de t√©l√©phone qui activent et arment la main d’un tueur manipul√© √ distance...

Pour être exact on ne devrait pas appeler les sciences humaines ainsi, mais les sciences pratiquées sur les humains.

Rappelons que toute exp√©rience faite sur les animaux n’ont qu’un but √™tre appliqu√©es √ l’homosapiens.

Qu’ils soient physiologistes, b√©havioristes, objectivistes (√©thologues) ou cognitivistes, tous ces scientifiques n’ont qu’une id√©e en t√™te nous d√©cortiquer au microscope. Ils commencent par les animaux et terminent sur nos petites personnes. Monsieur Cyrulnik qui apr√®s avoir longtemps √©tudi√© les singes, op√®re en milieu hospitalier et s’occupe d’enfants. Il explique longuement aux mamans la place du petit enfant m√Ęle dans son milieu de vie et le r√īle de l’√©l√©ment femelle.

Ah ! Madame Badinter comme vous avez raison au sujet des nouveaux p√©diatres !

*Nous tenterons de vous expliquer la diff√©rence entre le b√©haviorisme et l’objectivisme dans un autre article. En fait il s’agit d’une querelle de clocher pour savoir qui est plus scientifique que l’autre... C’est fou ce que le monde scientifique ressemble au monde politique, du moins par les noms qu’il donne aux diff√©rents courants d’id√©es qui l’agite.

Bien entendu c’est mon point de vue personnel !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion |†s’inscrire |†mot de passe oublié ?