Accueil > SCIENCES > Rien ne se perd tout se transforme

Rien ne se perd tout se transforme

ANAXAGORE avait-il encore plus raison qu’il ne le pensait ?

jeudi 7 août 2008, par Mireille-Caroline

Le monde n’est gu√®re satisfaisant actuellement. La plus part d’entre nous sont chagrins, la d√©prime de beaucoup est permanente, l’inqui√©tude envahie une grande partie de nos contemporains. Et m√™me en p√©riode estivale √©poque o√Ļ l’on s’√©vade vers d’autres contr√©es, le besoin de faire le vide, de rayer de nos t√™tes le quotidien se fait sentir. C’est pourquoi sans tout savoir sur les lois math√©matiques de la physique, on se tourne vers la science pour trouver un espoir. Et si la th√©orie des cordes devenait notre Eldorado ?

L’espoir

Que peut pour nous la science ? Nous emp√™cher d’√™tre malades, nous permettre d’utiliser des appareils tr√®s sophistiqu√©s et vulgaris√©s, afin que le commun des mortels puisse, en appuyant sur un bouton, avoir acc√®s √ des technologies tr√®s √©labor√©es, comme : La t√©l√©vision sur √©cran plasma, la fibre optique, les t√©l√©phones portables qui vous apportent la TV, la radio, Internet, servent √©galement d’appareils photos, etc.
Mais, ce n’est pas suffisant, toutes ces technologies nous ram√®nent Invariablement √ notre existant. En effet, si nous les utilisons tous, la r√©alit√© du quotidien viendra tr√®s vite envahir cet espace de pseudo libert√© que nous avions cru entrevoir.

Revenons √ notre besoin d’√©vasion ! Ainsi Internet que nous voulons virtuel, pourrait √™tre regard√© comme une autre dimension. Exit le c√īt√© irr√©el, c’est bien nous qui sommes sur le Web mais d√©mat√©rialis√©s. Nous √©voluons dans une dimension o√Ļ les d√©placements physiques sont limit√©s. Sans angles, sans droite/gauche, ni haut et bas pas d’avant/arri√®re. Sauf, si vous gesticulez devant votre √©cran, que le plafond est bas et que l√ o√Ļ est votre PC, l’espace est restreint‚€¶

Le WEB est un monde en deux dimensions, tout comme le cin√©ma, m√™me si des effets d’optiques vous montrent du 3 D. Mais apr√®s tout, pourquoi les bits qui nous repr√©sentent, ne seraient pas nous ?

Comme l’explique Flora des Ondes dans son interview, notre corps n’est qu’une machine qui nous permet de nous d√©placer dans cette dimension pleine de gravit√© (celle de tous les jours). Quelle diff√©rence entre notre corps et l’ordinateur ? Elle ose le parall√®le avec l’ordinateur qui retransmet notre voix mais qui n’est pas nous.

Effectivement sur la dimension Web, notre corps physique devient l’ordinateur, il retransmet nos propos, notre image via les vid√©os et photos. On pourrait fort bien imaginer que nous ne pourrions n’√™tre que des voix. Et dans ce cas, il faudrait admettre que l’univers dans son tout, repr√©sente toute chose sous forme de vibration. La voix √©met des sons, les sons sont des vibrations, donc nous ne sommes que des vibrations‚€¶

Nous voici donc r√©duit √ l’√©tat de vibration, pour certain leur EGO va en prendre un coup. Cependant, l’id√©e de l’√Ęme reprend du service, certes une id√©e modernis√©e √ l’√©chelle de nos connaissances actuelles. L’√Ęme ou notre corps vibratoire, cette partie de nous qui survivrait apr√®s la mise √ la casse de notre enveloppe terrestre.

Cette explication √ un c√īt√© √©sot√©rique, toutefois la science n’est pas loin de d√©montrer cet √©tat de fait ! Le seul souci c’est que les cordes qui nous composent n’emportent pas avec elles notre disque dur (notre cerveau) dans lequel, sont stock√©es toutes les informations de notre vie terrestre gravitationnelles‚€¶ Et si la r√©incarnation devient possible, c’est sans souvenirs de notre v√©cu ant√©rieur.

La théorie des cordes

Que sont ces cordes ?

Pour tout comprendre, il faudrait revenir sur les lois de gravit√©, de l’√©lectromagn√©tisme, de la relativit√© restreinte et de la m√©canique quantique.
Partons simplement de la m√©canique quantique (MQ) La m√©canique quantique d√©crit les ph√©nom√®nes d’√©changes √ l’√©chelle de l’atome et m√™me plus petit que l’atome (noyau, nucl√©ons, protons, neutrons et les √©lectrons en orbite loin du noyau). En gros elle donne les lois de l’infiniment petit.

La th√©orie des cordes descend dans le plus petit que l’infiniment petit. Elle d√©crit le subatomique. Cette th√©orie nourrit le projet audacieux de r√©unir le TOUT, la grande th√©orie qui expliquerait toutes les lois qui r√©gissent l’univers.
Selon la th√©orie des cordes, il y aurait au cŇ“ur de chaque bribes de mati√®re un minuscule brin d’√©nergie en vibration appel√© corde.

Le seul probl√®me reste que les ing√©nieurs ne sont pas parvenus √ construire des machines qui permettent de v√©rifier cette th√©orie. Du coup la th√©orie se cantonne √ l’√©tat de formule math√©matique. Si la formule math√©matique semble viable, elle n’est scientifiquement pas prouv√©e. Ce qui ne signifie pas qu’elle soit fausse.

Les chercheurs et physiciens de la th√©orie des cordes mettent tous leurs espoir dans le LHC du CERN √ Gen√®ve, un acc√©l√©rateur de particules derni√®re g√©n√©ration. Les premiers essais vont avoir lieu cet √©t√©. Tous les chercheurs du monde attendent les r√©sultats. Sur le site du CERN on peut lire √ propos du LHC : ¬« Certes, le LHC est l’acc√©l√©rateur de particules de la plus haute √©nergie de la plan√®te, a expliqu√© M. Aymar, mais dans l’Univers, on trouve des particules beaucoup plus √©nerg√©tiques. Le LHC permettra d’√©tudier en d√©tail, dans des conditions de laboratoire, des ph√©nom√®nes qui existent d√©j√ dans la Nature.¬ »

Nous saurons donc prochainement si les plus petites partie de mati√®res sont bien des cordes et si cette fameuse formule math√©matique est v√©rifi√©e. Si c’est le cas, la science fiction va avoir un regain de cr√©ation.

Qui n’a pas vu un √©pisode de ¬« SLIDER ¬ » ou les d√©ambulations de 4 personnes dans les dimensions parall√®les ? Qui n’a jamais regard√© un √©pisode de ¬« Code Quantum ¬ » ce physicien qui voyage dans le temps ?

En attendant le r√©sultat des exp√©riences du CERN, nous nous contenterons de nous d√©placer sur le web √ l’√©tat d√©mat√©rialis√©.
Mais, d√©j√ l’on peut dire que nous touchons du bout des doigts la 5√®me dimension en pianotant sur nos claviers pour √©changer entre nous.

Des liens √ consulter tr√®s int√©ressants

Un reportage d’ARTE en vid√©o sur le NET :

Ce qu’Einstein ne savait pas encore
http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xhzi7_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xi111_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Ce%2BQu%2527Einstein%2BNe%2BSavait%2BPas%2BEncore/video/xi1lx_ce-queinstein-ne-savait-pas-encore

Le site du CERN :

http://press.web.cern.ch/press/PressReleases/Releases2008/PR05.08F.html

Bibliographie :

Le magazine ¬« La Recherche¬ » N¬°411 septembre 2007


Nota bene

ANAXAGORE a dit un jour :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexion |†s’inscrire |†mot de passe oublié ?